- PUBLICITÉ -
Giroux dans le livre des records

Tommy Giroux a fracassé un record de la LHJMQ en marquant le but le plus rapide en prolongation, mercredi à Val-d’Or. Il a marqué alors qu’il n’y avait que cinq secondes d’écoulées.

Giroux dans le livre des records

L'Armada joue pour .500 en Abitibi

L'Armada de Blainville-Boisbriand a divisé les honneurs des deux rencontres qu'elle est allée disputer en Abitibi, mardi et mercredi derniers. L'attaquant Tommy Giroux en a profité pour inscrire son nom dans le livre des records de la LHJMQ.

Mardi, l’Armada a plié l’échine devant les Foreurs de Val-d’Or par la marque de 6-1, tandis que mercredi, elle a eu le meilleur sur les Huskies de Rouyn-Noranda, au compte de 3-2.

Victoire à l’arrachée

Même si les Laurentiens sont repartis de Rouyn-Noranda avec la victoire, l’entraîneur Jean-François Houle n’était pas très heureux.

«Nous n’avons pas bien joué au cours des deux derniers matchs, a lancé Houle. Nous avons causé trop de revirements et joué du hockey décousu. Il faut qu’il y ait moins de passagers pour offrir du bon hockey.»

Tommy Giroux a réussi les trois buts des siens pendant qu’Étienne Marcoux arrêtait 33 des 35 rondelles dirigées vers lui. En troisième période, les Huskies ont lancé 18 fois contre 6 pour l’Armada.

Giroux a même inscrit une nouvelle marque du circuit Courteau. Son but en prolongation a été réussi avec seulement cinq secondes d’écoulées. L’ancien record  de six secondes appartenait à Joe Foglietta et Andrej Nestrasil.

Antoine Quevillon, de Mont-Laurier, et Mathieu Lemay, de Grenville-sur-la-Rouge, ont été les marqueurs des Huskies.

Val-d’Or a le numéro de l’Armada

La veille, l’Armada subissait une troisième défaite aux mains des Foreurs en cinq rencontres. Val-d’Or a triomphé au compte de 5 à 1.

Marcoux a cédé sa place à Storm Phaneuf après le cinquième but sur 41 lancers.

Les attaquants de l’Armada ont de la difficulté à solutionner le mystère des gardiens de but des Foreurs. En cinq rencontres, ils ont marqué un total de dix buts, mais ceux-ci ont été obtenus en deux matchs, dont un de six.

François Tremblay a blanchi les Blainvillo-Boisbriannais à une reprise et il a été déjoué seulement par Olivier Hinse lors de la dernière victoire des siens. Le gardien Alexandre St-Arnaud a pour sa part obtenu son premier jeu blanc en carrière contre l’Armada, au mois de janvier.

Quatre absents

Le Noir et Blanc a fait le voyage en Abitibi avec quatre réguliers en moins. Le défenseur Alex Micallef sera à l’écart pour quatre à six semaines puisqu’il s’est fracturé le pied droit.

Samuel Hodhod, Jean-Christophe Laflamme et Aaron Hoyles sont demeurés à la maison pour soigner un virus. Pour combler les pertes de Micallef et Hoyles, l’Armada a rappelé des Panthères de Saint-Jérôme le défenseur eustachois Richard Castonguay.

«L’absence de quatre réguliers n’est pas une excuse, a indiqué Houle. Il faut que les autres joueurs profitent de leur chance pour élever leur jeu d’un cran.»

Un autre match sur la route

L’Armada sera de nouveau sur la route en fin de semaine alors qu’elle rendra visite à l’Océanic de Rimouski, samedi à 16 h.

Les ouailles de Jean-François Houle seront de retour au Centre d’excellence Sports-Rousseau le vendredi 17 février, pour croiser le fer avec les Huskies de Rouyn-Noranda, à 19 h 30.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top