- PUBLICITÉ -
Drakkar vs Armada: à l’abordage!

Le défenseur de 20 ans Samuel Carrier affrontera son ancienne équipe

Drakkar vs Armada: à l’abordage!

Demi-finale LHJMQ

L’Armada de Blainville-Boisbriand a atteint, pour la première fois de son histoire, la ronde des demi-finales du circuit Courteau et elle retrouvera sur son chemin le Drakkar de Baie-Comeau. La série de l’abordage s’entamera vendredi, au centre Henry-Leonard, et le bateau qui prendra le moins l’eau voguera jusqu’à la finale en vue de l’obtention de la Coupe du Président.

Après un deuxième match présenté samedi, en après-midi, en eau nord-côtière, les vaisseaux dirigeront leur gouvernail vers Boisbriand pour les rencontres 3 et 4, qui auront lieu mardi et mercredi à 19 h 30.

L’Armada a eu l’avantage en saison

Les deux formations se sont affrontées à quatre occasions, en saison régulière, et l’Armada a eu l’avantage, remportant trois matchs et s’inclinant une fois en tirs de barrage.

Cette défaite de 5-4 est survenue lors du premier duel de la saison présenté à Baie-Comeau, au milieu octobre. Étienne Marcoux avait reçu 38 rondelles, ce qui n’a pas été légion cette année chez les Blainvillo-Boisbriannais. De l’autre côté, Philippe Cadorette a également été occupé en recevant 32 lancers.

Les chefs de file avaient sonné la charge, du côté de Baie-Comeau, alors que Raphaël Bussières, Frédéric Gamelin, Félix Girard et Petr Straka ont fait bouger les cordages. Pour Blainville-Boisbriand, deux réservistes avaient fait scintiller la lumière rouge, soit Mitchell Robillard et Robert MacKenzie. Les deux autres buts avaient été l’œuvre de Cédric Paquette et Nikita Jevpalovs. Aucun but n’avait été réussi en avantage numérique.

Trois gains en temps régulier

À la fin du mois de novembre, toujours à Baie-Comeau, l’Armada l’avait emporté par le pointage de 5-2. Encore une fois, le Drakkar avait obtenu plus de lancers, avec 33 contre 23 pour la troupe laurentienne.

Marcoux s’était blessé, en début de troisième période, pour céder sa place à Storm Phaneuf qui avait repoussé 14 lancers en 15 minutes. Le jeu de puissance des deux formations n’a encore une fois rapporté aucun filet pour ce match.

Samuel Hodhod, Félix Plouffe, Philippe Sanche, Nikita Jevpalovs et Marcus Hinds avaient marqué. Félix Girard et Steve Lebel avaient assuré la réplique du Drakkar. Plouffe et Lebel ont depuis quitté le navire.

Les deux rencontres au Centre d’excellence Sports Rousseau ont eu lieu à la fin février et début mars et se sont soldées par des gains du Noir et Blanc, aux comptes de 3-2 et 4-2.

Tout d’abord, un but de Cédric Paquette, avec une minute et quatre secondes à faire en troisième, avait donné la victoire à l’Armada. Tommy Giroux et Samuel Hodhod avaient été les deux autres marqueurs de l’équipe.

Raphaël Bussières et Valentin Zykov, ce dernier en avantage numérique, avaient déjoué Marcoux.

Neuf jours plus tard, le Drakkar a obtenu plus de lancers que l’Armada pour un troisième match sur quatre, mais au tableau indicateur, les joueurs de Jean-François Houle avaient eu le dessus 4-2, avec un but dans un filet désert réussi par Cédric Paquette. Encore une fois, il s’agissait d’un duel entre Étienne Marcoux et le jeune cerbère de 17 ans Philippe Cadorette.

Pour la première fois en quatre parties, l’unité d’avantage numérique de l’Armada avait trouvé le fond du filet. Xavier Ouellet et Marc-Olivier Roy avaient marqué alors que l’Armada jouait avec un homme en plus. Roy avait ajouté le but de la victoire en fin de deuxième vingt. Gabriel Verpaelst et Jérémy Grégoire, acquis des Saguenéens de Chicoutimi pendant la période des Fêtes, avaient répliqué.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top