- PUBLICITÉ -

Anthony Poulin n'a pas terminé la rencontre, atteint par un bâton au visage. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Défaite, l’Armada est bombardée par les Voltigeurs

Confrontée face à la deuxième meilleure formation de l’ouest, la Flotte a été bombardée à Drummondville. Pour la première fois de la saison, l’Armada a accordé huit buts ou plus dans une défaite cinglante de 8-1 contre les Voltigeurs.

Dès le départ, Drummondville a dicté l’allure de la rencontre. Bourdonnant sans cesse en territoire offensif, Nicolas Beaudin, abandonné dans l’enclave a complété une passe soulevée précise de Xavier Simoneau pour ouvrir les écluses.

Pavel Koltygin a vu sa passe être déviée par Kemp derrière Samson en avantage numérique. Nicholas Girouard a profité d’un revirement pour se joindre au festin offensif de la formation du Centre-du-Québec.

« C’est une claque sur la gueule, a lancé sèchement Bruce Richardson. On a joué contre meilleure équipe, plus talentueuse et qui travaillait plus. »

À deux reprises dans la rencontre, le Blanc et Noir a tenté de renverser la vapeur avec la force physique. Alexander Katerinakis et Michael Kemp en sont venus aux coups avec Joseph Veleno et Greg Kreutzer.

« Quand je voulais faire ma place, ce n’était pas les plus vieux qui se battaient, se rappelait l’entraîneur de 41 ans. Il y a des jeunes qui vont devoir se dire qu’ils ne jouent pas bien ou qu’ils n’ont pas beaucoup de temps de glace et qui peuvent aller chercher du respect en réveillant l’équipe. »

Au diable le respect

Menant par six buts d’avance, Steve Hartley a envoyé sa première vague d’unité de puissance, ce qui n’a pas fait le bonheur de Bruce Richardson.

« C’est un manque de respect total. Je lui ai donné un emploi dans le Midget AAA. Il sort des Grenadiers de Châteauguay lorsque je suis parti à Victoriaville, j’ai aidé à l’engager, c’est un beau remerciement, questionnait Bruce Richardson. De plus, c’est la première fois que je vois ça, j’entraîne mes joueurs et je les respecte, mais tu ne parleras pas à mes joueurs, jamais. Ça, c’est un manque de respect envers mon organisation et moi. »

Cédric Desruisseaux, Dawson Mercer, Félix Lauzon à deux reprises et Alec Reid ont également marqué pour Drummondville. Seulement quatre joueurs des Voltigeurs n’ont pas récolté de point.

« Est-ce que c’est un manque de respect de tenter de blesser des joueurs quand le match est hors de portée, s’interrogeait à son tour Steve Hartley, qui se justifiait que c’était la première fois que son équipe bénéficiait d’un cinq contre trois cette saison. Ça peut être vu des deux côtés. Après avoir marqué le septième but, je ne pense pas que tu as vu mes gros joueurs sur l’avantage numérique, on a été assez respectueux. »

Par ailleurs, l’entraîneur de l’Armada a mentionné que l’entraîneur des Voltigeurs avait discuté avec certains joueurs de la Flotte, ce qu’il n’a guère apprécié.

« Tu l’as le club paqueté, tu as gagné à la loterie quand Ducharme est parti, tu l’as ton équipe, fait tes affaires. Occupes-toi pas de mes joueurs, mais de ton équipe, poursuivait l’entraîneur de l’Armada. Un moment donné à 6-0 quand tu craches en l’air ça peut te revenir pas mal en pleine face. »

Steve Hartley a refusé de commenter le tout.

Emile Samson a fait du mieux qu’il a pu en recevant une pluie de 35 tirs en deux engagements. Mikhail Denisov est venu en relève en troisième période à Samson. L’Armada a accordé 52 tirs ce soir, établissant un record dans les livres de l’équipe.

Cole Fraser a assuré la seule réplique de l’Armada en désavantage numérique sur son premier dans la LHJMQ.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top