- PUBLICITÉ -
Sc 2018 09 29 2410

En cette soirée hommage aux Expos, Charles-Antoine Giguère (59) a produit le point gagnant dans une situation équivalent à deux retraits en fin de neuvième manche. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Charles-Antoine Giguère joue les héros pour la Flotte

L’attaquant du Drakkar de Baie-Comeau Yaroslav Alexeyev s’est amusé avec un tour du chapeau ,samedi soir. Malgré tout, l’Armada a mis fin à son élan en infligeant un premier revers au Drakkar, avec un gain de 4-3 en tirs de barrage, au terme de cette soirée hommage aux Expos.

Après un défilé de cinq joueurs de chaque côté, seuls Peyton Hoyt, pour la Flotte, et Jordan Martel, du Drakkar, avaient réussi à battre les gardiens adverses. Charles-Antoine Giguère a tranché le débat à la fin de la troisième ronde. Le natif de Saint-Georges-de-Beauce a mis un terme à une soirée de deux points, lui qui avait ouvert la marque en désavantage numérique, grâce au brio de Rémy Anglehart en désavantage numérique.

« On avait la défaite d’hier sur le cœur et on était plus que prêt à jouer la rencontre, racontait Giguère. On savait que c’était une grosse équipe qui venait jouer ici. On voulait vraiment gagner et on avait une meilleure exécution aujourd’hui. »

Si le Drakkar n’est pas reparti de Boisbriand avec deux points, c’est en raison d’Emile Samson. Le gardien de l’Armada a dû s’illustrer en fin de troisième période. En tout et partout, il a bloqué 34 lancers.

«Il faut lever notre chapeau à Samson. Il a été bon surtout en fin de match en frustrant Alexeyev et Martel. On a eu nos chances. J’ai aimé le caractère de notre équipe quand elle tirait de l’arrière 3-1. On ne s’est pas effondré et on y a cru jusqu’à la fin», jugeait l’entraîneur de Baie-Comeau, Martin Bernard.

Alexeyev explose

Son joueur européen a connu tout un match en marquant les trois buts du Drakkar pour une deuxième fois dans sa carrière junior. Il a inscrit les deux derniers filets de Baie-Comeau en moins de deux minutes, dont le troisième avec 6,7 secondes à écouler à la rencontre. Au préalable, en douze joutes, Alexeyev n’avait fait mouche qu’à trois reprises contre la Flotte.

« On avait une avance de deux buts dans les dernières minutes. On a peut-être manqué un peu de concentration à la fin, avouait Samson. Au troisième but de Baie-Comeau, on s’est ressaisi. Les gars voulaient rebondir après la défaite d’hier pour au moins aller chercher deux points et partir du bon pied vers les Maritimes».

Samuel Desgroseilliers réintégrait l’alignement de la Flotte, samedi soir. Il a racheté un début de soirée difficile. À onze minutes et 40 secondes au dernier tiers, le défenseur de 17 ans a redonné les devants 2-1 à la Flotte en avantage numérique.

Près de 70 secondes plus tard, en captant la passe de Charles-Antoine Giguère dans une descente à deux contre un, Rémy Anglehart a redirigé le disque derrière Justin Blanchette.

« On a mieux réussi les petits détails contre Baie-Comeau que Chicoutimi, jugeait Bruce Richardson. Notre jeu de puissance a compté au moment opportun et notre désavantage numérique a fait le travail.»

Lors du troisième tiers, Jordan Martel a fait lourdement contact avec Emile Samson lors d’une échappée. Il n’en fallait pas plus pour élever l’intensité de quelques crans. Alors qu’Aleksi Anttalainen et Jordan Martel étaient au cachot, Yan Aucoin a rejoint son coéquipier Martel à mi-chemin dans la rencontre.

La formation laurentienne a pris la direction vers les Maritimes pour y disputer sa traditionnelle série de matchs lors de la fin de semaine de l’Action de grâce. Le Blanc et Noir affrontera Cap-Breton, Moncton et Saint-Jean.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top