- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

«Ce sera une série axée sur la vitesse», -Éric Veilleux, entraîneur du Drakkar

Armada-Drakkar

Au centre Henry-Leonard de Baie-Comeau, là où aura lieu le premier match de la série demi-finale qui oppose l’Armada au Drakkar, vendredi, Éric Veilleux et ses adjoints préparent leurs ouailles pour une série où la rapidité sera au premier plan.

«Les amateurs devront s’attendre à une série axée sur la vitesse, a-t-il lancé d’entrée de jeu. On sait que l’Armada a une formation extrêmement rapide et nous ne sommes pas à négliger ce côté. L’Armada nous a battus trois fois, cette saison, mais ce furent tous des matchs très serrés, a-t-il poursuivi. Nous avons des styles de jeu similaires. De notre côté, il faudra faire attention à leur contre-attaque et nous savons qu’ils sont bons en repli défensif.»

Rester eux-mêmes

«En séries éliminatoires, les joueurs montent leur intensité d’un cran et on va devoir le faire encore une fois si on veut passer à la ronde suivante, ajoute Veilleux. Il faudra continuer à jouer de la même façon qu’on l’a fait depuis le début des séries et d’être meilleurs soir après soir.»

Questionné à savoir si des joueurs pourraient manquer à l’appel de leur côté, Veilleux n’a pas voulu élaborer sur la question en disant que pour le moment tout le monde allait être à son poste si tout demeurait ainsi.

De bonnes bases

Lors de la période de transactions, le Drakkar de Baie-Comeau avait procédé à une transaction majeure qui avait amené Jérémy Grégoire et Philippe Desrosiers sur la Côte-Nord. Grégoire est présentement le deuxième meilleur marqueur des siens et sera assurément un joueur convoité lors du repêchage de la LNH.

Il semble que ces acquisitions n’aient rien changé à la chimie de l’équipe nord-côtière.

«Depuis le début de la saison, nous travaillons à construire une bonne fondation pour arriver en séries éliminatoires à notre apogée, a indiqué Veilleux. Ces additions à notre formation nous ont tout simplement permis de continuer la construction et la chimie n’a jamais été affectée.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top