- PUBLICITÉ -
Bouchard et Houle: des candidats de choix

Joël Bouchard et Jean-François Houle sont les principaux architectes du succès de l’Armada et la LHJMQ pourrait bien reconnaître la qualité de leur travail au Gala des Rondelles d’or.

Bouchard et Houle: des candidats de choix

L'Armada championne de la division Telus Ouest

L'Armada de Blainville-Boisbriand a concrétisé son premier titre de division, vendredi soir, en l'emportant 6-2 aux dépens du Drakkar de Baie-Comeau, un exploit que personne n'avait prédit en début de saison.

Les experts et partisans ne s’attendaient pas à grand-chose de la première saison de l’Armada à Boisbriand. Le Junior de Montréal avait tout tenté pour gagner, l’année précédente, et seulement sept joueurs étaient de retour avec l’équipe.

De ce nombre, il en reste six. Jean-Christophe Laflamme, Alex Micallef et Étienne Marcoux avaient surtout un rôle de second plan. Matt Provost jouait à l’avant, Dylan Anderson en était à sa première saison, à 19 ans. Seul Xavier Ouellet était l’un des acteurs principaux de la formation. Jonathan Narbonne est l’autre joueur de la dernière édition du Junior à avoir suivi l’équipe à Boisbriand.

Un entraîneur de qualité

Le premier geste de Joël Bouchard, président-directeur général de l’équipe, a été de trouver un remplaçant à Pascal Vincent derrière le banc.

Bouchard savait qui il voulait. Il a contacté Jean-François Houle, qui venait de perdre son emploi en raison de la dissolution des MAINEiacs de Lewiston, et après s’être assuré que les deux hommes avaient la même vision, Bouchard a annoncé l’embauche de son entraîneur.

Bouchard avait sûrement en mémoire l’élimination du Junior, en deuxième ronde, face aux MAINEiacs dirigés par Houle. À voir les joueurs de l’Armada ne jamais abandonner, chacun acceptant son rôle, c’est clair que le message de Houle et de ses adjoints a été bien saisi par tous.

Jean-François Houle sera, certes, un candidat de choix pour le titre d’entraîneur-chef de l’année (trophée Ron-Lapointe), mais Joël Bouchard le sera tout autant pour le titre de directeur-gérant de l’année (trophée Maurice-Filion).

Les méchantes langues diront que l’Armada évolue dans la division la plus faible de la ligue. Ils n’ont pas tort, mais en regardant les statistiques, il faut admettre que l’Armada a connu du succès contre chacune des divisions.

Contre la division Telus Ouest, Blainville-Boisbriand a récolté 36 points sur une possibilité de 54, soit un pourcentage de 66 %. Contre les équipes de la division Telus Est, l’Armada a obtenu 22 points sur une possibilité de 42, soit 52 %. Contre les formations des Maritimes, les Laurentiens ont empoché 17 points sur une possibilité de 28, ce qui représente une proportion de 60 %.

Une reconstruction rapide

Au repêchage spécial des joueurs des MAINEiacs, Bouchard a choisi Kirill Kabanov et Jess Tanguy, qui est aujourd’hui le premier marqueur de l’équipe.

Devant un manque de profondeur flagrant, Bouchard a ensuite fait l’acquisition d’Olivier Picard, contre un choix de huitième ronde. Picard évolue maintenant avec Xavier Ouellet sur la première unité de défenseurs.

Il n’a pas arrêté là son travail de reconstruction. Il a réclamé Vincent Richer au ballottage, en plus d’obtenir Cole Hawes en retour des droits sur Louis Leblanc.

Il a aussi fait l’acquisition de Nikita Kolesnikovs et Storm Phaneuf en envoyant Kirill Kabanov à Shawinigan.

Pendant la période de transactions, il a continué d’améliorer l’équipe sans trop affecter son noyau, mais surtout sans compromettre l’avenir de sa formation.

Samuel Hodhod (acquis contre William Racicot et un choix de 2e ronde) et Tommy Giroux (réclamé au ballottage) ont rapidement produit. Olivier Hinse (acquis en retour de Marc-Antoine Carrier) amène de l’expérience et Samuel Aquin (appelé du junior AAA) amène de la vitesse et de l’énergie.

Il ne faut pas oublier l’acquisition de Stefan Matteau jr qui sera avec la formation la saison prochaine. Matteau pourrait bien être le premier Québécois sélectionné au prochain repêchage de la LNH.

La LHJMQ n’aura pas le choix de considérer les candidatures de Jean-François Houle, entraîneur de l’année, et de Joël Bouchard, directeur-gérant de l’année, au Gala des Rondelles d’or du 4 avril prochain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top