- PUBLICITÉ -
Bilan positif chez l'Armada

Les entraîneurs Joël Bouchard, Jean-François Houle et Stéphane Matteau dressent un bilan positif de la première saison de l’Armada au sein de la LHJMQ.

Bilan positif chez l’Armada

Malgré l'élimination en quart de finale

Trois jours après l'élimination de son équipe aux mains de l'Océanic de Rimouski, dans le septième match de la série quart de finale, Jean-François Houle dressait un bilan positif de la première saison de l'équipe laurentienne au sein du circuit Courteau.

«Quand j’ai été nommé entraîneur de l’équipe, au début de l’été, j’ai regardé la liste des joueurs et il n’y en avait pas beaucoup qui me disait quelque chose, a expliqué Houle. Plus le camp avançait, plus je me disais qu’on ne serait pas aussi pire qu’on pensait.»

L’Armada de Blainville-Boisbriand comptait dans ses rangs un seul joueur qui avait été sélectionné en première ronde du repêchage midget, soit son capitaine Xavier Ouellet.

«Quand tu regardes les autres équipes, ils ont au moins quatre ou cinq joueurs qui ont été sélectionnés en première ronde, a-t-il spécifié. Ce sont ses joueurs qui ont des habiletés naturelles, alors que nous, nous nous avons dû travailler pour développer celle de nos joueurs. On s’est vite rendu compte que nous avions des gars avec du caractère.

«La première saison aura servi à créer notre identité et les joueurs qui joindront notre équipe au cours des prochaines années devront y adhérer», a poursuivi Houle.

Paquette et Clapperton, les surprises

Aux yeux de Jean-François Houle, Cédric Paquette et Christopher Clapperton ont causé les plus belles surprises, cette année, ce qui est prometteur pour les saisons à venir.

«Avec Marc-Olivier Roy, ce fut notre meilleur trio contre l’Océanic de Rimouski, a indiqué Houle. C’est un peu la raison de notre élimination puisque cette ligue-là est une ligue de joueurs de 19 ans, alors que ces trois-là ont 17 et 18 ans. Rimouski était une équipe qui avait atteint la maturité, ce qui n’est pas notre cas.»

Outre le trio des recrues, l’Armada a également développé des joueurs qui avaient été boudés par les autres formations. Olivier Picard est devenu un joueur-clé, alors qu’il a été obtenu pour un choix de 8e ronde. Vincent Richer et Tommy Giroux, deux joueurs qui ont été réclamés au ballotage, ont également eu un rôle de premier plan en deuxième moitié de saison et en séries éliminatoires. «Tous nos joueurs ont pris de la valeur aux yeux des autres équipes et c’est important dans une organisation.»

Tanguy sur le banc

Après la première période du septième match contre l’Océanic, Houle a décidé de clouer au banc Jess Tanguy, son meilleur marqueur en saison et le troisième meilleur de la LHJMQ depuis le début des séries éliminatoires.

«En tant qu’entraîneur, tu dois prendre des décisions. Chaque joueur peut connaître des mauvais matchs, ce fut le cas de Vincent Richer lors du 2e match de la série, mais il est revenu en force. Jess a été excellent pour nous cette saison et en séries, mais c’est le genre de décision qu’un entraîneur doit prendre dans le feu de l’action.»

Tanguy, Tommy Giroux, Vincent Richer et Alex Micallef sont les quatre joueurs de 19 ans qui sont susceptibles de revenir avec l’Armada l’an prochain. Chaque équipe, sauf le Phoenix de Sherbrooke, qui aura droit à cinq, peut aligner au plus trois joueurs de 20 ans. «C’est bien quand tu as un joueur de 20 ans de plus et que celui-ci a de la valeur pour les autres équipes.»

La barre est haute

Comme le produit de la Ligue de hockey junior majeur du Québec n’était pas connu par les amateurs de hockey de la région des Basses-Laurentides, les partisans auraient pardonné une saison plus difficile, mais maintenant que l’Armada a complété sa première saison en tête de sa division, la barre sera haute pour les saisons suivantes.

«Nous sommes bien à l’aise avec ça. Nous savons que nous avons les joueurs pour répéter et même faire mieux, a indiqué Houle. Les partisans ont été incroyables dès le premier match de la saison. Ils nous ont appuyés dès le début et l’engouement n’a pas cessé de grandir. Ça sera à nous d’assurer que l’histoire d’amour se poursuive.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top