- PUBLICITÉ -
Armada-Drakkar: le capitaine Xavier Ouellet se lève

(Photo Claude Denis) Pour un deuxième match de suite

Armada-Drakkar: le capitaine Xavier Ouellet se lève

Xavier Ouellet a démontré sans contredit qu’il était le meilleur défenseur de la LHJMQ en enfilant trois buts, en bloquant des lancers et en stoppant tous les attaquants du Drakkar à 1 contre 1 ; il a mené les siens à une victoire de 4-3 qui s’est terminé dans le tumulte. L’Armada a nivelé la série 2 à 2.

Il y a tant de choses à dire. Commençons par la portion hockey et nous terminerons avec le vaudeville.

Tout d’abord, pour un deuxième match consécutif, c’est le capitaine Xavier Ouellet qui a ouvert la marque en avantage numérique. Après avoir vu le Drakkar dominer les premières minutes (c’était 8-0 Baie-Comeau au chapitre des tirs au but), les Blainvillo-Boisbriannais ont profité de l’indiscipline d’Alec Jon Banville pour faire scintiller la lumière rouge. Ouellet bien installé à l’embouchure du filet a soulevé la foule une première fois.

Moins de trois minutes plus tard, Marcus Hinds s’est relevé pour foncer vers le filet où traînait une rondelle. Philippe Cadorette n’étant plus devant son filet, Hinds n’a eu qu’à placer le disque entre les poteaux.

Le Drakkar trouve une faille

Le Drakkar n’avait pas fait bouger les cordages derrière Étienne Marcoux depuis presque 110 minutes de jeu quand Valentin Zykov a finalement trouvé une petite faille dans la muraille de Marcoux en prenant un retour de lancer.

Quelques instants plus tard, Carl Gélinas ramenait tout le monde à la case départ. Qui d’autre que le capitaine de l’Armada, Xavier Ouellet, pour redonner les devants au noir et blanc grâce à un tir du poignet des plus précis?

Peu de temps avant, il avait mis la table pour Ryan Tesink, qui a fendu l’air.

Les Baie-Comois n’allaient pas jeter l’éponge pour autant. Après avoir écoulé une infériorité numérique de 1 minute 30 secondes, ils ont de nouveau nivelé la marque.

Félix Girard, qui sortait du banc des pénalités, s’est dirigé vers Marcoux et l’a déjoué par-dessus l’épaule gauche.

À 4:56, Xavier Ouellet interceptait une sortie de zone, déjouait un opposant et décochait un boulet qui ne laissait aucune chance à Cadorette. Après son but, le capitaine a eu de la difficulté à se contenir.

«Je ne me contrôlais plus», a-t-il avoué en conférence de presse. Il s’est dirigé vers son banc et a littéralement sauté dans les bras de ses coéquipiers qui se sont regroupés autour de lui.

Durant les 15 dernières minutes de jeu, les ouailles de Jean-François Houle ont tenté de limiter les chances de leurs adversaires et n’ont essayé que quelques percés quand l’occasion se présentait.

Après la victoire, la mascarade

Une fois que la sirène annonçant la fin du match s’est fait entendre, la bagarre générale a éclaté. «Ça n’a pas sa place dans le hockey», ont déclaré Éric Veilleux et Jean-François Houle, en conférence de presse.

Cédric Paquette se dirigeait vers son gardien en célébrant, pour rejoindre ses coéquipiers, quand trois joueurs du Drakkar (Raphaël Bussières en tête), qui n’ont pas apprécié, l’ont pourchassé.

Les coéquipiers de l’Armada sont venus à sa rescousse et le mal était fait. Même les quatre gardiens ont embarqué dans la danse. Houle n’a pas joué à l’autruche et n’était pas très heureux que son gardien ait traversé la ligne rouge. «Étienne aurait dû rester devant son filet», a-t-il avoué

Il aura fallu que Joël Bouchard et Jean-François Houle sautent sur la glace pour mettre un terme à ce vaudeville en empoignant leurs joueurs pour les diriger vers leur vestiaire. «On savait depuis, hier, que c’était pour dégénérer, a indiqué Houle. Lors des 10 dernières minutes du 3e match, le Drakkar n’a pas joué au hockey.»

Place à un 2 de 3

Les dirigeants de la LHJMQ auront des décisions à prendre concernant les suspensions à venir, mais il n’en demeure pas moins que la série se transportera à Baie-Comeau, vendredi soir, pour ce qui sera dorénavant un 2 de 3.

Dimanche, les deux équipes seront de retour au Centre d’excellence Sports Rousseau pour la présentation du sixième match.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top