- PUBLICITÉ -

Antonin Verreault, des Olympiques de Gatineau.

Antonin Verreault fait mal à l’Armada

L’Armada de Blainville-Boisbriand s’est bien battue samedi après-midi au Centre d’excellence Sports Rousseau (CESR), mais les gros canons des Olympiques de Gatineau se sont chargés de gâcher la Journée des toutous à Boisbriand en l’emportant par la marque de 6 à 2.

Après un début de match pendant lequel les deux équipes ont pris le temps de s’étudier, les Olympiques ont ouvert la machine grâce à leurs meilleurs joueurs en milieu de période. Émile Gadoury, Tristan Luneau et Antonin Verreault ont marqué coup sur coup pour les visiteurs. Alors que Gatineau avait le vent dans les voiles, le capitaine de l’Armada Simon Lavigne a soulevé la foule du CESR en marquant d’un bon tir de la pointe. En cette Journée des toutous chez l’Armada, les spectateurs ont lancé des centaines de peluches sur la patinoire pour célébrer. Tous ces toutous seront remis à des œuvres de charité de la région. Puis, avec 30 secondes à faire en première, Cole Cormier a ramené tout le monde à l’ordre en marquant le quatrième but des Olympiques. Sur la séquence, le Mirabellois Antonin Verreault a récolté son troisième point de la période.

L’Armada a commencé le deuxième vingt en force et Simon Lavigne a bien failli inscrire son deuxième but de la rencontre, mais son premier tir de la période a arrêté son chemin sur le poteau à la gauche du gardien Emerik Despatie. Les deux équipes ont joué de prudence et de robustesse en deuxième, mais ça n’a pas empêché la formation de Darren Rumble d’augmenter son avance. Kevin Bizier a été en mesure de profiter d’un retour dans l’enclave après une séquence abracadabrante de son équipe autour du filet de l’Armada. Cormier et Verreault ont obtenu des mentions d’aide sur le jeu. La marque était de 5 à 1 après quarante minutes de jeu.

La troisième a aussi été chaudement disputée et même qu’à force de ténacité, l’Armada a fait perdre patience à certains joueurs des Olympiques, qui ont écopé de huit minutes de pénalités. Les hommes de Bruce Richardson n’ont pu en profiter qu’une seule fois. Miguël Tourigny a marqué d’un bon tir du poignet dans la lucarne. Sauf que 90 secondes plus tard, Verreault a fait encore des ravages en préparant le deuxième but du match de Cole Cormier. C’était alors 6 à 2 . Verreault a terminé la rencontre avec quatre points.

Les échos de vestiaire

Malgré la défaite des siens et après avoir accordé au moins six buts pour un deuxième match consécutif, l’entraîneur-chef Bruce Richardson était quand même satisfait de l’effort de ses joueurs : « On parle du processus. De continuer de bien jouer et de se prouver même dans une défaite ou quand ça va moins bien. Mercredi j’étais frustré, j’étais vraiment déçu des gars, parce qu’il y a une manière de perdre. La défaite de ce soir me fait moins mal, parce que nous avons été compétitifs et parce qu’on a bien joué. Nous n’avons jamais abandonné et il y a du positif à tirer du match de ce soir. Il faut souligner qu’ils ont eu des rebonds chanceux de l’autre côté et que nos unités spéciales n’ont pas fait le boulot ce soir. Donc lorsque tu joues contre une équipe qui a une belle profondeur comme Gatineau, ça ne pardonne pas. »

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top