- PUBLICITÉ -
Andrigettho et Kucerov maltraitent l’Armada

Dans la défaite

Andrigettho et Kucerov maltraitent l’Armada

Rouyn-Noranda 7, Blainville-Boisbriand 5

La combinaison formée par Sven Andrighetto, Nikita Kucherov et Jean-Sébastien Dea s’est occupée de l’Armada, samedi soir, au Centre d’excellence Sports Rousseau. Ensemble ils ont récolté 14 points (6 buts et 8 passes) et remporté la victoire par la marque de 7-5.

Pourtant, la soirée semblait aller assez rondement pour l’Armada qui avait réussi à prendre les devants 5 à 3 en début de troisième période.

«Nous avons perdu le match parce qu’ils ont exécuté et nous n’avons pas exécuté», a mentionné Jean-François Houle qui semblait mécontent du travail en défensive de ses ouailles. Est-ce par excès de confiance? «Non, au contraire», tranche Houle. «Pas assez de confiance. Quand tu es sur les talons vers la fin du match, et que tu es incapable de fermer les livres, c’est que tu n’as pas assez confiance. On va travailler là-dessus», a complété l’entraîneur-chef.

Les Huskies se sont accordé préséance dans la rencontre quand Étienne Marcoux a fendu l’air au moment d’une tentative de dégagement de son territoire. Nikita Kucerov s’est emparé de la rondelle et l’a refilé à Sven Andrigettho qui n’a eu qu’à tirer le disque dans une cage désertée.

Cédrick Paquette s’est chargé de créer l’égalité à 15:49 de la première période. De passage dans l’enclave, il a accepté l’offrande de Marc-Olivier Roy de derrière le filet et a battu le gardien Alexandre Bélanger d’un tir à ras la glace.

Avec 20 secondes seulement d’écoulées en deuxième période, Marc-Olivier Roy a inscrit un deuxième but pour Blainville-Boisbriand sur le premier tir. Son solide lancer du poignet a atteint la partie supérieure droite du filet pour un but de toute beauté. Le numéro 11 de l’Armada a ainsi mis fin à une léthargie de quatre parties sans trouver le fond du filet.

Cinquante secondes plus tard, les Huskies ont recréé l’impasse 2-2 par l’intermédiaire de Julien Nantel.

Celui qui a redonné les devants aux locaux est Yasin Cissé. Faisant dos au gardien pour lui voiler la vue, Cissé a marqué du revers sur le retour du tir de la ligne bleue de Tommy Giroux.

C’est lors d’un cinq contre trois que les Abbitibiens ont remis les compteurs à zéro à 13:53. Andrigettho a dégainé rapidement et Étienne Marcoux n’a pas eu le temps de réagir.

Scénario semblable avec une 1:33 à faire au deuxième vingt, cette fois pour le noir et blanc. Xavier Ouellet a procuré l’avance 4-3 aux siens avec un tir balayé qui a touché la cible.

Blainville-Boisbriand s’est procuré un coussin de deux buts par le truchement de Tommy Giroux. Il a enfilé l’aiguille du côté rapproché pour porter le pointage à 5-3 à 2:31 sur des aides de Christopher Clapperton et Christian Marti.

Sven Andrigettho et Nikita Kucherov se sont ensuite amusés aux dépens des joueurs laurentiens et de leurs partisans, dont quelques-uns qui ont lancé leurs chapeaux sur la patinoire en signe de dérision.

Après le 28e but de la saison de l’ailier numéro 25 des Huskies, Kucherov a déculotté Étienne Marcoux d’une feinte magistrale sur une passe magique d’Andrigettho. Kucherov est revenu à la charge avec succès pour son 16e de l’année avant qu’Andrigettho n’inscrive son 29e dans un filet abandonné.

Les tirs au but n’ont dicté nullement l’issue de la rencontre puisque l’Armada a dominé 32-20 à ce chapitre.

Les Huskies se retrouvent à seulement quatre points du noir et blanc au sein de la division Telus Ouest, mais ont tout de même deux duels de plus de disputés.

L’Armada aura maintenant fort à faire pour se racheter lors de la prochaine rencontre puisqu’elle se rendra au Colisée Pepsi pour y affronter les Remparts de Québec de Patrick Roy, le 17 février. Ce sera le premier de trois matchs en quatre jours.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top