- PUBLICITÉ -
Morgan Adams-Moisan

Placé devant le filet comme à son habitude, Morgan Adams-Moisan a pris le retour de lancers de Pierre-Luc Dubois en fin de troisième pour permette à l’Armada de niveler la série grâce à un gain de 5-4. (Photo Sylvain Charest)Adams-Moisan a donné la victoire à l’Armada

Adams-Moisan donne la victoire à l’Armada

Morgan Adams-Moisan a marqué avec 54 secondes à faire à la troisième période pour briser l’égalité et ainsi procurer une victoire de 5-4 à l’Armada lors du deuxième de la série qui l’oppose aux Islanders de Charlottetown.

Alex Barré-Boulet et Pierre-Luc Dubois ont été ses complices. La Flotte laurentienne reviendra donc à Boisbriand, mardi et mercredi pour les matchs 3 et 4, avec l’avantage de la glace grâce à ce gain sur la patinoire adverse.

Fin de la disette

Après avoir été blanchis par Mark Grametbauer et les Islanders pendant plus de 180 minutes, les ouailles de Joël Bouchard ont finalement trouvé le fond du filet et ce, assez rapidement au début de la rencontre.

C’est le défenseur Tobie Paquette-Bisson, reconnu pour son excellence en défensive, qui a été le premier à déjouer Grametbauer, dès la deuxième minute de jeu. Placé au point d’appui, il a profité de la circulation lourde pour secouer les cordages. Pascal Corbeil et Miguel Picard ont obtenu les mentions d’aides.

Les Islanders ont répliqué assez rapidement pendant une pénalité imposée à Adams-Moisan. Carl Neill a vu son bâton se fracasser lors d’un lancer de la pointe. La rondelle s’est retrouvée sur le bâton de Daniel Sprong qui n’allait pas manquer pareille occasion.

Les locaux ont pris les devants pour la première fois du match à 7 :55 du deuxième vingt, par l’entremise de Kameron Kielly, mais c’est Filip Chlapik qui a tout fait en contrôlant la rondelle à partir du milieu de la patinoire. Il a attiré tout le monde, libérant ainsi Keilly laissé seul devant Samuel Montembeault.

Les Laurentiens n’ont pas mis beaucoup de temps avant de créer l’égalité. Ce fut à leur tour de marquer en avantage numérique. Pierre-Luc Dubois a eu tout le temps voulu pour décocher un tir des poignets précis et puissant. TJ Melancon avait effectué l’entrée de zone avant de lui remettre le disque dans l’enclave.

Avant que la période médiane prenne fin, le jeu de puissance des Islanders leur a permis de prendre les devants. Neill a alimenté Sprong qui a fait mouche grâce à un lancer sur réception.

Ils ont doublé leur avance dès les premières secondes du troisième vingt. Pierre-Olivier Joseph a marqué son premier des série à l’aide d’un tir des poignets précis.

Ne voulant rien savoir de revenir à la maison avec un retard de deux matchs, la troupe laurentienne a effectué une remontée pour se sauver avec la victoire.

Alex Barré-Boulet a touché la cible après avoir remporté la mise en jeu à la gauche de Grametbauer. L’écart n’était plus que d’un but.

Avec un peu plus de cinq minutes à faire au dernier tiers, Barré-Boulet a créé l’impasse en marquant en supériorité numérique. Placé dans le cercle des mises en jeu à la gauche du cerbère, il y est allé d’un tir des poignets précis pour niveler le pointage.

Barré-Boulet est également à l’origine du but gagnant. Il a fait une passe dans l’enclave à Dubois. Grametbauer a fait l’arrêt, mais son retour est allé sur la palette d’Adams-Moisan qui a donné la victoire aux siens.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top