- PUBLICITÉ -
Amélie Kretz

SourceURL:file://localhost/Users/m_brunelle/Desktop/MBam%C3%A9lie%20kretz%20senior%20-C.doc

Amélie Kretz, deuxième au Mexique

Triathlon

La Blainvilloise Amélie Kretz a entrepris sa saison, le week-end dernier, en participant à la Coupe panaméricaine de Mazatlán, au Mexique. Il s’agissait de la première compétition de sa carrière avec les distances olympiques et elle a pris le deuxième rang.

L’athlète de Blainville, qui s’est exilée à Guelph pour rejoindre son entraîneure et d’autres membres de l’équipe nationale, était la seule représentante du pays pour cette compétition.

Pour ajouter au défi, elle a été l’avant-dernière athlète à choisir sa position de départ. «Je n’avais aucun point de l’ITU à ma fiche, c’est pour ça que je me suis retrouvée dans la ligne la plus longue vers la première bouée. Je me devais donc d’avoir un excellent départ», a expliqué Kretz.

Ce qu’elle a réussi, puisque après avoir couru sur la plage et être sautée à l’eau, elle avait une avance d’un corps sur les autres filles et elle a finalement conclu la portion natation au troisième rang.

À vélo, les filles devaient effectuer six tours, mais la Blainvilloise a été prise dans un guet-apens.

Au premier tour, elle était avec trois Mexicaines, mais à compter du deuxième tour, celles-ci ont usé de stratégie pour contrer la jeune athlète de Blainville.

«Elles ont voulu me laisser travailler seule à l’avant afin de m’épuiser pour la course à pied et elles ont attendu que leurs coéquipières, qui étaient dans le groupe de chasse, nous rejoignent», a-t-elle analysé.

Au troisième tour, le petit manège s’est poursuivi. Deux Mexicaines ont attaqué pour s’échapper, mais les autres ont bloqué le chemin de Kretz.

«J’ai commencé à travailler pour rattraper les filles devant, mais quand je me suis retournée, j’ai vu que les Mexicaines étaient dans ma roue. J’ai donc décidé de ne pas faire tout le travail pour elles et j’ai fini la portion vélo comme elles, en balade.»

Quand le groupe de chasse est arrivé à la zone de transition, les triathloniennes étaient à plus de trois minutes des deux meneuses. «Je n’avais qu’une chose en tête, c’était de vaincre toutes les filles de mon groupe qui m’avaient bloqué le chemin, a avoué Kretz. Mais, je devais quand même me retenir parce que je n’avais jamais couru 10 km avant cette compétition. J’ai donc opté pour courir les premiers 7,5 km de façon confortable et de tout donner dans le dernier tour.»

Au début du quatrième tour, la Blainvilloise a pris ses jambes à son cou pour s’échapper et rattraper, quelques mètres plus loin, la Mexicaine qui était en deuxième place à ce moment-là. Elle est passée devant pour terminer à 1 min 21 s de la gagnante, Cecilia Perez.

«J’ai beaucoup appris de cette première course sur des distances olympiques, a-t-elle indiqué. En étant seule de mon pays, je ne pouvais rien faire contre toutes ces Mexicaines. Je suis contente d’avoir gardé mon calme en vélo, malgré cette situation frustrante. Cette course m’a permis de récolter mes premiers points ITU et de monter sur le podium à mon premier essai en U-23.»

Amélie Kretz n’aura pas grand temps pour festoyer puisqu’elle sera en action dès ce week-end, à Sarasota, en Floride, pour une deuxième compétition en deux semaines.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top