- PUBLICITÉ -
Alexandre Bilodeau ne gagnera pas de Maurice

Alexandre Bilodeau ne gagnera pas de Maurice

Gala Sports Québec

Même s’il est champion du monde en bosses en parallèle, détenteur du Globe de cristal pour l’épreuve des bosses et du même trophée remis au skieur qui a accumulé le plus de points dans toutes les disciplines de ski acrobatique, Alexandre Bilodeau n’est pas parmi les trois finalistes du Gala Sports Québec, qui aura lieu le 22 décembre. Pourquoi, direz-vous? Tout simplement parce que sa Fédération québécoise n’a pas pris soin de poser la candidature de celui qui promeut le sport depuis quatre ans en y allant d’innovations.

Deux mois sont alloués à chaque fédération pour soumettre des candidatures, mais il semble qu’il y ait un maillon qui n’a pas fait son travail à la Fédération québécoise de ski acrobatique.

Président de la Fédération, Michel Rochon ne se met pas la tête dans le sable et admet que son organisme a erré dans ce dossier. «J’avoue sincèrement qu’on l’a échappée celle-là, a-t-il lancé à RDS. Ce n’est rien contre Alexandre, au contraire. Ça fait 2 ans qu’on ne soumet pas de candidatures pour le gala. Nous sommes une petite fédération et je m’excuse pour Alexandre. Il a connu une saison exceptionnelle.»

Le principal intéressé a fait une virulente sortie, ce week-end, en se vidant le cœur à Luc Bellemare, de RDS. Pour lui, le Gala Sports Québec est une magnifique vitrine non seulement pour lui, mais aussi pour son sport.
«Notre Fédération, comme probablement plusieurs autres, est composée de bénévoles et principalement de parents. Je pose la question: si l’un des enfants d’un membre de la Fédération avait le potentiel d’être en nomination, est-ce que le formulaire de candidature se serait rendu plus rapidement à destination?», s’est questionné le Rosemèrois.

Mobilisation

Dimanche, une page Facebook a été créée pour mobiliser le plus de personnes et ainsi appuyer la candidature d’Alexandre Bilodeau pour le Maurice du Meilleur athlète de niveau international.

En 48 heures, 950 personnes avaient joint la page et tous s’insurgent contre cet oubli. «Nous espérons ouvrir les yeux de Sports Québec, a lancé Nicolas Normandeau, l’un des créateurs de la page. Ça fait deux ans qu’il y a une controverse.»

Il a rappelé l’histoire de Chantal Peticlerc, athlète de l’année au pays, mais pas au Québec, puisque les Jeux paralympiques étaient présentés après la date limite pour l’année 2009.

Sur le site Internet de Sports Québec, on dit que le Gala Sports Québec est coordonné par la Corporation Sports Québec et qu’elle soutient la promotion de l’excellence sportive en reconnaissant les performances exceptionnelles.

En plus, on y décrit trois objectifs: 1) honorer officiellement les meilleurs représentants du sport au Québec; 2) favoriser la visibilité de l’excellence sportive québécoise; et 3) créer des liens entre l’excellence sportive québécoise, la communauté d’affaires et le public.

Bergeron, Despatie et Hamelin finalistes

Sans rien enlever aux réalisations des trois athlètes finalistes, Dean Bergeron, Alexandre Despatie et Charles Hamelin, le nom d’Alexandre Bilodeau, selon plusieurs, devrait facilement trouver sa place dans cette liste.

Peut-être que le titre d’athlète de l’année au niveau international devrait être sélectionné de façon différente. Une chose est sûre, Sports Québec devra se pencher sur la question. Bilodeau est présentement en Finlande pour participer à la première Coupe du monde de la saison.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top