- PUBLICITÉ -
Aleksandra Wozniak, tennis, Blainville, camp de tennis

Bien qu’à la retraite de sa carrière de joueuse de tennis professionnelle, Aleksandra Wozniak n’est jamais bien loin du court.

Aleksandra Wozniak consacre son après-carrière à son sport

Un camp de tennis à Blainville cet été

Bien qu’à la retraite de sa carrière professionnelle de tennis depuis décembre 2018, la Blainvilloise Aleksandra Wozniak n’est jamais bien loin du court. En confinement, chez elle à Laval, elle a dit préparer son été 2020, en espérant que ses activités pourront avoir lieu.

En plus de l’académie de tennis qu’elle démarrera sous peu à Bedford, en Montérégie, et qui portera son nom, elle offrira aussi, du 20 au 26 juin, le camp de tennis Aleksandra Wozniak à Blainville, la ville qui l’a vue grandir.

«Ce sont les premiers terrains sur lesquels j’ai joué au tennis. J’avais 3 ans et mon père m’apprenait. Je trouvais donc que c’était une bonne idée d’y tenir un camp pour démarrer l’été. Je me croise les doigts que tout pourra fonctionner comme prévu !»

La première édition du camp de tennis Aleksandra Wozniak s’adresse autant aux jeunes qu’aux adultes, qu’ils soient débutants ou experts. Maintenant certifiée comme entraîneur, elle souhaite faire profiter de son expérience et ses connaissances.

«Mon rôle est d’analyser le joueur et corriger ses erreurs afin de l’amener à bien performer. En tant que joueuse, j’étais à l’écoute, alors que là, c’est à mon tour de tout partager.»

Rappelons qu’en décembre dernier, Aleksandra était intronisée à l’Ordre du mérite blainvillois. Au même moment, elle apprenait que la Ville de Blainville nommait les terrains de tennis du Parc équestre, où aura lieu le camp, en son nom. L’inauguration officielle de ces terrains se fera sous peu.

Développer des joueurs à long terme

Quant à l’Académie Aleksandra Wozniak, également destinée aux jeunes et aux adultes, elle compte la lancer à l’automne, à Bedford, où elle emménagera d’ici quelques mois.

«Des joueuses top 20 de la WTA et des joueurs de l’ATP seront présents parmi les entraîneurs. Nous aurons aussi une équipe d’entraîneurs spécialisés qui ont travaillé avec des joueurs de tennis professionnels», de dire Aleksandra, fébrile à l’idée de renouer avec les terrains de tennis.

La pandémie l’en a évidemment tenue éloignée, tout comme la retraite qui l’a distancée de l’adversité à laquelle elle se préparait à faire face chaque semaine.

«C’est certain que je m’ennuie de la compétition. La passion ne s’éteint pas. Au moins, je demeure dans le milieu du tennis et c’est à mon tour de partager mon vécu et d’avoir du plaisir avec les participants».

Pour en apprendre davantage sur l’après-carrière d’Aleksandra, sur son académie ou sur le camp de tennis de Blainville, il suffit de visiter son tout nouveau site Internet [aleksandrawozniak.net].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top