- PUBLICITÉ -
Aleksandra Wozniak confirme son retour à la compétition

(Photo Michel Chartrand)

Aleksandra Wozniak confirme son retour à la compétition

Elle vise une participation à la Fed Cup

La joueuse de tennis de Blainville Aleksandra Wozniak a confirmé, le 19 janvier dernier, une nouvelle qu’elle brûlait d’envie d’annoncer depuis quelques jours : son retour officiel à la compétition.

Se disant complètement rétablie d’une tendinite au poignet qui l’avait forcée à se retirer de l’action, à la fin de l’été 2010, et d’un autre problème de santé non divulgué qui l’a gardée à l’écart du jeu, Wozniak souhaite revenir à temps pour défendre les couleurs canadiennes contre la Serbie lors de la Fed Cup, les 5 et 6 février. Les noms des joueuses qui représenteront le Canada seront d’ailleurs dévoilés au courant de la semaine prochaine. Cet affrontement du Groupe mondial II aura lieu à Novi Sad, en Serbie.

L’athlète de 23 ans réintégrera ensuite le circuit de la WTA. Sa période d’inactivité l’a fait glisser jusqu’à la 138e position au classement.

Gonflée à bloc, la Blainvilloise a repris l’entraînement de manière plus intensive, le 3 janvier dernier. Elle travaille en compagnie d’un nouvel entraîneur, le Tchèque Zdenek Zofka. Zofka est à l’embauche de Tennis Canada et fait présentement l’objet d’une période d’essai au terme de laquelle il pourrait devenir un entraîneur permanent. Il concentrera ses efforts sur le peaufinage du jeu de Wozniak. Un essai concluant pourrait se traduire en une collaboration à long terme.

Elle combine aussi ses séances d’entraînement sur les courts du Stade Uniprix à des sessions de Pilates avec la spécialiste Lynn Grenier, du centre de conditionnement Tennis 13, à Laval, afin de renforcer ses muscles dorsaux et ventraux.

«Je n’accorde pas préséance aux résultats pour l’instant. Je vais y aller étape par étape afin de m’assurer de préserver l’excellente forme physique dans laquelle je me trouve actuellement», de déclarer la fierté des Blainvillois. Je ne m’en fais vraiment pas avec ma 138e place. Je sais ce qu’il faut faire pour remonter. Je l’ai déjà fait», assure-t-elle.

«Pour ce qui est de mon nouvel entraîneur, la communication entre nous deux est très bonne jusqu’à maintenant. J’aime aussi la façon dont il me pousse à exploiter différents types de coups. Il préconise la polyvalence comme philosophie plutôt que la spécialisation, car selon lui, ça me permettra d’utiliser plusieurs armes contre mes adversaires», souligne Wozniak.

Originaire de Prague, en République tchèque, Zdenek Zofka cumule 35 années d’expérience au sein des associations de tennis tchèque, allemande et britannique. Avant de s’amener à Tennis Canada, il veillait sur la progression de deux jeunes étoiles en devenir, soit Josef Kurka et Adam Fabik.

En tant que joueur, il a notamment été numéro un tchèque chez les juniors. Il a conquis les grands honneurs des Championnats juniors européens chez les 16 ans et moins et a été membre de l’équipe junior nationale tchèque de 1972 à 1976.

Wozniak, qui a déjà atteint le 21e rang mondial chez les femmes, avoue que sa pause forcée de cinq mois a parfois été très difficile à supporter mentalement. «J’aurais payé cher pour me retrouver à l’Open d’Australie, la semaine dernière. Je me suis contenté de le suivre à la télé», a-t-elle soupiré.

«J’aurai au moins pu passer le temps des Fêtes à Montréal, ce que je n’avais jamais vécu depuis le début de ma vie d’athlète», termine la jeune femme.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top