- PUBLICITÉ -
40 ans de karaté à Boisbriand

Le comédien Benoît Langlais

40 ans de karaté à Boisbriand

Samedi dernier, ils étaient 448 personnes réunies à l’école secondaire Jean-Jacques-Rousseau de Boisbriand pour fêter les 40 ans d’existence de l’École de Karaté des Loisirs de Boisbriand.

Parmi les convives, on pouvait reconnaître le fondateur, Robert Gingras, la sensei des 25 dernières années, Chantal Vaillancourt, et le comédien Benoît Langlais, qui a été membre pendant plusieurs années avant que sa carrière devant les caméras le tienne loin du kimono.

Au fil des ans, l’école a formé plusieurs karatékas de calibre mondial, dont Christian Laflamme-Poirier, troisième lors des Championnats du monde qui se tenaient au Japon, et Katherine Rivard, qui a aujourd’hui ouvert sa propre école.

Un taux de rétention de 80 %

Cette année, l’école compte un peu plus de 160 membres, ce qui est la norme depuis plusieurs années, mais la plus grande fierté de la sensei c’est de voir les jeunes qui reviennent année après année.

«On a des membres qui doivent quitter pour aller étudier, mais ils reviennent par la suite, a-t-elle fièrement mentionné. Maintenant, on voit les enfants des anciens membres s’inscrire; c’est très flatteur.»

En 40 ans d’histoire, 300 karatékas ont obtenu leur ceinture noire, dont 60 sont toujours actifs au sein du club.

26 membres au Japon

Depuis quelques années, l’École de Karaté de Boisbriand est reliée à un club à Okinawa, au Japon, et cet été, 26 karatékas iront au pays du Soleil Levant pour participer à un séminaire, du 29 juillet au 12 août.

Des noms à retenir

Les adeptes du karaté se croisent les doigts en espérant que leur sport devienne une discipline olympique en 2020. La porte est ouverte et ils espèrent finalement y faire leur entrée.

Deux jeunes karatékas du club y mettent beaucoup d’espoir. C’est le cas de Yann Bissonnette et Lauriane Landry.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top