- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

356 escrimeurs de partout dans le mondev

Coupe des Nations

Gilbert Gélinas, grand manitou de l’escrime dans les Basses-Laurentides et fondateur des Seigneurs de la Rive-Nord, avait de grandes ambitions quand il a commencé à parler de la Coupe des Nations, juniors et cadets, compétition qui a réuni plusieurs pays.

On peut dire qu’il a visé juste puisque 356 escrimeurs provenant du Québec, du Canada, des États-Unis, de la France, d’Algérie et de l’Angleterre ont passé le week-end pascal dans la région pour participer à cette première édition, qui était présentée au collège Montmorency.

«Il y avait beaucoup de sceptiques quand j’ai lancé l’idée. Nous étions prêts à perdre de l’argent pour organiser le tout. Finalement, tout s’est bien passé, a lancé Gélinas. On n’a pas fait énormément d’argent, mais l’évènement fut un succès.»

L’entraîneur a accueilli chez lui pas moins de 29 athlètes français alors que quelques parents d’escrimeurs des Seigneurs ont mis l’épaule à la roue en recevant des athlètes à leur domicile.

Si la compétition a été présentée au collège Montmorency, c’est surtout pour des raisons pratiques et par manque de temps. Gilbert Gélinas enseigne à cet établissement. Il était donc plus facile pour lui de coordonner le tout, puisque l’épreuve n’a été planifiée que depuis le début de 2011.

«J’espère que l’évènement sera de retour l’an prochain et je souhaite présenter le tout dans la région, a indiqué Gélinas. C’est plus simple de trouver un plateau convenable avec un an de préparation.»

L’effet boule de neige

Au départ, Gélinas espérait organiser une Coupe des Quatre Nations avec la France, les États-Unis, le Canada et la Guadeloupe, mais comme le bouche à oreille a fait son œuvre, quelques autres escrimeurs se sont ajoutés.

«Nos athlètes se déplacent constamment pour participer à des compétitions internationales, alors, pourquoi pas en faire une chez nous, a-t-il mentionné. En invitant les autres pays chez nous, on a créé des liens qui nous serviront dans le futur. Déjà, des clubs nous ont dit qu’ils seraient prêts à nous accueillir.»

La France est réputée pour produire les meilleurs escrimeurs au monde et les Français qui sont venus participer à la Coupe des Nations proviennent des clubs de Rouet, Picardie et du Tour d’Auvergne, trois des meilleurs clubs français.

«Certains escrimeurs présents se retrouvaient parmi les 15 meilleurs au monde chez les juniors ou les cadets», précise Gélinas.

Certains athlètes des Seigneurs ont tout de même réussi à se signaler au cours de cette compétition. Gabriella Page, Élizabeth Hurtubise, Frédérique Bourget, Miguel Breault-Malette et Maxime Coupal, entre autres, ont connu un certain succès.

Championnats de l’Est du Canada

Quelques semaines plus tard, certains d’entre eux participaient aux Championnats de l’Est du Canada, qui avaient lieu au début du mois de mai au complexe sportif Claude-Robillard.

Les Seigneurs se sont particulièrement illustrés au sabre. La Blainvilloise Gabriella Page a remporté les épreuves cadettes, juniors et seniors. Imola Bakos est montée sur le podium chez les cadettes et les juniors, tandis que Frédérique Bourget a mis la main sur l’argent chez les cadettes, s’inclinant 15-14 en finale. Âgée de 12 ans, Véronique Lamarre a décroché le bronze chez les cadettes.

Chez les hommes, Olivier Émond a remporté l’or dans la catégorie senior en défaisant James-Christopher Fauvelle en finale. Fauvelle a fini deuxième chez les juniors, tandis que Francis Gagnon a décroché l’or. Miguel Breault-Malette a grimpé sur le podium chez les cadets et juniors.

Au fleuret, Élizabeth Hurtubise a gagné le bronze chez les seniors, elle qui fait toujours partie des cadettes, moins de 15 ans.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top