- PUBLICITÉ -
Des animaux et des hommes

(Photo Yves Déry)

Des animaux et des hommes

Chantal Constant

Les animaux font partie intégrante des contes depuis la nuit des temps. Doués de la parole ou de facultés magiques, ils viennent en aide aux humains, en illustrent les comportements pour que ceux-ci en tirent des leçons, ou alors se font les messagers de forces supérieures.

Mais si l’on connaît tous les Fables de Lafontaine, on est certainement moins familier avec ces contes et légendes d’outremer qui mettent en scène d’exotiques animaux et de lointaines peuplades. D’origine Malgache, mais habitant maintenant la France, la chanteuse Chantal Constant aime profondément ces histoires. Elle profite donc de son premier séjour au Québec pour nous faire découvrir sa passion, à la Galerie d’art de Blainville, un espace qui abritait alors l’exposition Bêtes de Cirque, pour un environnement des plus à propos!

Dans son Bestiaire du monde, composé de contes venus d’Afrique et d’Europe, les humains ont semble-t-il tout à apprendre des animaux, du minuscule serin au roi de la jungle, en passant par les caïmans de Madagascar et les renards du désert. Que ce soit en prenant la forme d’un oiseau qui dupe un humain le retenant prisonnier, d’un lion qui guérit d’une blessure physique, mais pas de celle des mots, d’un serpent qui doit payer de sa vie son hypocrisie ou encore d’un crocodile rouge qui inculque le respect à une fillette ingrate, toute la faune se fait porteuse de grandes leçons de sagesse et d’amitié, d’amour et de tolérance.

Habitée par les mots et les personnages, Chantal Constant débute ses récits par des «Il était une fois» empreints d’une certaine solennité. Mais si la parole semble revêtir pour elle un aspect sacré, elle ne laisse pas de côté l’humour, soulignant les travers de l’Homme avec une bonne dose d’autodérision. Avec le geste large, les pauses dramatiques, l’œil vif et les mots justes, Madame Constant prend visiblement beaucoup de plaisir à se trouver sur scène, dans l’atmosphère intimiste de la salle d’exposition.

D’ailleurs, la série de soirées Contes et légendes Ça me dit de conter, se poursuit le 18 avril prochain, vous conviant à une soirée placée sous le signe de la poésie et de l’imaginaire, avec François Lavallée et ses Histoires.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top