- PUBLICITÉ -
Entête - Lettre Ouverte

« Québécois, nous sommes Québécois… »

« Et quelques poussières,
Quatre marquants centenaires,
À la fois,… jeune et vieux,
Notre beau Québec :
Français, Anglais, Italiens, Latinos, Orientaux, Grecs…
Dans sa toute diversité,
Un peuple si fier !
Blanc ou bleu…
Septuagénaire fleurdelisé.


Le français…, du vieux français « françoys » ;
Depuis le cours des années « soixante-dix »,
Langue officielle des Québécois,
Le français ; tant de loi, que de foi…
Annexé à cette fameuse et originale fleur de lys :
Notre fier emblème national de peuple québécois,
Ainsi, bel et bien, « Québécois », enfin, on existe !


Fête de la Saint-Jean,
À un certain « jadis… »
Et pour ceux serment prêtant,
De la « Saint-Jean-Baptiste »,
Puisqu’ils l’y insistent…
Notre beau Québec ; pays ou province,
Frontière, si mince :
« Canadiens Français » ou « Canadiens Québécois » ;
Par pur choix ou par juste droit…
À chacun « ses » droits !
Notre beau Québec ; un « Québec Libre ! »
Et « Liberté » ; notre fibre !


Puis, comme par le passé fut déjà chanté :
« Les couleurs se mêlent sur la peau »,
Oui, gens de couleur,
Dans nos moeurs bien ancrés ;
Sans couleur ou de couleur,
Hommes ou femmes,
Jeunes ou vieux,
Petits ou plus gros,
Québécois, tous, sommes « bleus »…
« Bleus » dans nos têtes ;
« Bleus » dans nos coeurs ;
Et « bleus » jusqu’en nos âmes,
Ses toutes profondeurs !
Le bleu ; notre couleur vedette !
Nous est bien égal…
Fleur de lys bleu sur fonds blanc ;
Ou fleur de lys blanc sur fonds bleu !
Le « bleu » ;
Couleur fétiche de notre grande Fête nationale,
Conséquemment, le nord-américain « jean bleu »,
À cet effet, « vêtement chouchou »,
Devenu sans âge passepartout !


Question d’y dresser portrait,
Du Québec, page d’histoire :
Mille-neuf-cent-soixante-sept…
Magistral avènement de « l’Exposition universelle »,
Cette « Terre des Hommes… »
Puis, renforcée par l’icône politico-québécoise « René Lévesque »
Et la souveraineté ; son référendum ;
Sans oublier « notre » honorable et commémorable chanson franco-québécoise…
Se fait désormais,
Notre beau Québec,
Histoire point écrite sur vieille ardoise…
Mais bien, une histoire « politico-culturelle » en quoi croire !
Notre chanson franco-québécoise est bien réelle…
Avec d’une grande époque,
Un « Beau Dommage » ; endiablante formation rock
Et leur classique humoristique « Blues d’la métropole »,
Se situant rue Saint-Paul…
Ou encore, leur exotique « Tous les palmiers »,
Se situant rue Saint-Vallier.
Devant la toute francophonie,
La chanson française d’ici,
Partout, bien à son aise,
Devenues presque « vraies amies »,
Nonobstant, rien à envier tant,
À « l’autre » chanson française
Et ses solides monuments :
Les « Brel, Bruel, Cabrel ! »
Notre unique « Charlebois »,
Puis nos « Leclerc, Vigneault, Dubois… »
Quant à nos « Harmonium, Offenbach, Karkwa… »,
Et que dire des « QuébecIssime, StarMania, SuperFrancofête… ? »
Notre chanson franco-québécoise est vraiment très belle.
À un, à deux, à trois…
Partout, on fait du poids !


Dans les distances
Qu’on reste intenses…
En cette nouvelle réalité,
Ainsi, « Au bal masqué, ohé ! ohé ! »
En cette Fête nationale de ce 24 de juin,
Un pour tous, et tous pour un !
Au tout-Québec,
Milliers de beaux « becs ! »
« Gens du pays, c’est votre tour
De vous laisser parler d’amour ! »


À tous les « François » et « Françoises » de notre Québec,
Bonne et Belle Fête nationale !

 

 

Louise Auclair,
Bois-des-Filion

|

Louise Auclair

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top