- PUBLICITÉ -
Entête - Lettre Ouverte

Revendications des aînés aux politiciens fédéraux

Madame, Monsieur,L'AQDR Laval-Laurentides (AQDRLL) rassemble près de 3 700 membres de Laval et des Laurentides qui ont à cœur la défense des intérêts des personnes âgées. Elle souhaite aider ses membres à faire leur choix sur la base de certains enjeux importants pour eux. C'est dans cette perspective que nous vous adressons nos demandes et nous aimerions avoir votre avis.

Malheureusement, certaines de ces demandes avaient également été faites lors de la dernière élection fédérale en 2015.  Les aînés deviendront-ils une priorité pour le prochain gouvernement ? Nous le souhaitons !

 Combattre la pauvreté des personnes âgées

 De nombreuses personnes âgées vivent sous le seuil de la pauvreté, particulièrement les femmes seules. Pour l’AQDRLL, il faut hausser les prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) et le Supplément de revenu garanti (SRG). Pour le SRG, on demande depuis des années que son calcul se fasse automatiquement (de nombreux aînés ignorent qu’ils y ont droit) et que le seuil d’admissibilité soit baissé.  En combinant le SV et le SRG une personne vivant seule a un revenu annuel de 18 408 $, ce qui est nettement insuffisant.  Nous demandons ainsi une hausse du SRG de 15%. Nous appuyez-vous ?

Poursuivre le réinvestissement dans le logement social

 Le logement social et abordable est un moyen puissant pour lutter contre la pauvreté. À Laval et dans les Laurentides, le vieillissement de la population est accru et les besoins en logements abordables sont important. Bien que le gouvernement ait adopté la Stratégie canadienne pour le logement, les montant investis en logements sociaux ne sont pas suffisants et ne seront investis qu’en 2020 soit après cette élection. Comment comptez-vous améliorer rapidement l’accès à des logements abordables aux personnes aînés ? Comptez-vous faire les investissements promis par le gouvernement actuel soit 40 milliards ?

Rétablir les transferts en santé

 Les transferts fédéraux en matière de santé augmentent (40 milliards cette année), mais les besoins en santé augmentent plus rapidement que les hausses de transferts prévues par le fédéral à cause notamment du vieillissement de la population. Le présent accord entre Ottawa et les provinces prévoit une augmentation des transferts de 6 % par année jusqu’en 2017, mais par la suite et jusqu’en 2024, la hausse se fera au rythme de la croissance de l’économie (minimum de 3 %). Or, au Québec, les dépenses en santé ont augmenté en moyenne de 5,6 % par année depuis 10 ans. L’AQDRLL demande le rétablissement des transferts au niveau des besoins du Québec. Êtes-vous en accord ?

Régime d’assurance médicaments universel

Nous sommes favorables à la création d’un régime d’assurance médicaments pancanadien. Le Canada est un des pays où les médicaments sont les plus chers au monde. Bien que le Québec ait un régime public, il est loin d’être universel car il ne couvre que les individus qui n’ont pas d’assurance privée, soit seulement 43% de la population. La création d’un Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments national a été annoncé lors du budget de 2018.  Avez-vous l’intention de poursuivre cette démarche ?

 Nous vous remercions d’avance de prendre la peine de nous répondre et de nous faire parvenir vos avis sur ces enjeux d’ici le 5 octobre.  Nous restons disponibles en tout temps pour une rencontre d’échanges si vous le souhaitez.

Avec mes meilleures salutations.

Pierre Lynch

Président

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top