- PUBLICITÉ -
Entête - Lettre Ouverte

Lettre des Mères au front à Justin Trudeau

Monsieur Trudeau,

Aujourd’hui, marque le premier anniversaire de votre réélection. Voilà donc 5 ans que vous êtes au pouvoir, quatre à la tête d’un gouvernement majoritaire.

En cinq ans, qu’avez-vous fait pour protéger l’avenir de nos enfants?

Vous nous répondrez que vous avez mis un prix sur le carbone, investi dans le transport en commun et certaines infrastructures vertes, revu des processus d’évaluation environnementale, donné plus de place aux scientifiques, mis sous protection de nouveaux territoires, planté une partie des arbres promis, interdit certains plastiques à usage unique et misé sur une économie verte.

Pour tout cela, nous vous sommes reconnaissantes. Mais c’est nettement insuffisant pour protéger la vie sur Terre telle qu’on la connait. Il faut des gestes forts, beaucoup plus forts.

Le premier devoir d’un gouvernement est de protéger la santé et la sécurité de sa population contre une menace dont il connaît la gravité. C’est le cas de la crise climatique. Vous savez que ce sont nos enfants qui seront les plus durement touchés.

Sortons des énergies fossiles

Vous connaissez les chiffres. Vous savez que le Canada ne pourra jamais atteindre ses cibles de réduction de gaz à effet de serre (GES) sans commencer immédiatement à sortir des énergies fossiles. C’est mathématiquement impossible.

Nous vous demandons de mettre un terme à toutes subventions au secteur des énergies fossiles. Cela comprend un abandon immédiat du projet de réfection de TransMountain, estimé à plus de 12,6 milliards de dollars. Une fois construit, ce pipeline devra être rentabilisé durant des décennies. Voilà qui va à l’encontre du gros bon sens climatique.

Les investisseurs privés l’ont compris en sortant de plus en plus des sables bitumineux. Comment pouvez-vous justifier que de l’argent public serve à financer la destruction de notre monde?

Soutenir les communautés dépendantes des énergies fossiles

Nous vous demandons d’utiliser les 12,6 milliards de dollars de fonds publics dédiés à TransMountain pour soutenir directement les travailleurs et les travailleuses du secteur des énergies fossiles et leurs communautés. 12,6 milliards divisés par le nombre de personnes touchées, c’est suffisamment d’argent pour les accompagner directement dans une transition juste et verte. Pas un sou ne devrait aller à des entreprises qui détruisent les bases de la vie sur Terre. Ni à celles qui dissimulent leurs profits dans des paradis fiscaux. Il faut aider les gens et les communautés directement.

Pour relancer l’économie, adoptons des mesures qui permettront de répondre aux besoins humains dans le respect des limites des écosystèmes. Donnons-nous les moyens de réduire la taille de notre empreinte écologique et de créer de la richesse sociale. Finançons le réaménagement de nos milieux de vie, l’agriculture biologique régénératrice locale, la réduction du gaspillage (notamment alimentaire), l’économie circulaire, l’efficacité énergétique, le transport collectif, la rénovation et la construction écologiques, la production d’énergies renouvelables, l’économie sociale, et 101 autres idées pour une relance juste et verte.

Les plus grandes richesses naturelles du Canada ne sont pas son pétrole, son gaz et son charbon, mais ses citoyens et citoyennes dans un environnement sain. Nous avons des compétences et des connaissances extraordinaires et surtout une capacité à innover et à coopérer solidairement comme peu de pays dans le monde. Elles sont là, nos forces. Mettons-les au service du bien commun. Utilisons-les pour protéger l’avenir des enfants sur Terre.

Pendant que le climat est encore vivable sur notre petite planète bleue, pendant que la vie foisonne en nous et autour de nous, nous attendons de vous le courage d’imposer ce qui doit l’être.

Il faut que la vie gagne.

 

Béatrice Loubier, mère d’Adèle

Jena Webb, mère de Joakim, Mikaël et Emerik

et toutes les Mères au Front

 

 

|

Mères au front

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top