- PUBLICITÉ -
Entête - Lettre Ouverte

Les faits sur le service incendie

Le syndicat des pompiers de Rosemère ne peut que fortement réagir au prospectus émis par la ville de Rosemère, dans le cadre de la semaine de prévention des incendies.

Nous qualifions ce document de démagogique et trompeur. En effet, il nous paraît hautement fragmentaire de détails importants. En 58 ans d’histoire de son service, jamais Rosemère n’a eu besoin d’étaler la nomenclature de son service. Selon nous, les dix mille dollars engloutis dans cette publication auraient mieux servis les Rosemèrois plutôt que tenter de justifier de façon inadéquate, une décision prise par le conseil de ville.

Rectifions les faits.

Rosemère clame que le fait d’avoir des pompiers en caserne 24/h par jour 7/7 leur permet d’obtenir une meilleure cote au niveau incendie par les assureurs.

Or c’est faux: ce qui détermine la prime c’est la distance entre une borne-fontaine et votre domicile ainsi que la distance entre votre domicile et la caserne qui elle ne doit pas dépasser 8 km sans impacts sur votre prix d’assurance résidentiel. Nous invitons d’ailleurs les citoyens à se renseigner auprès de leur assureur.

Pour le citoyen cette parution suggère également que 2 casernes desservent Rosemère. En réalité ces deux casernes desservent Rosemère et Blainville pour une superficie réelle et totale de 67,62 Km² et non pas seulement 12 km² comme on nous le laisse sous-entendre et 70 521 citoyens. (56 177 Blainville et 14344 pour Rosemère). Il nous semble impératif que les citoyens aient un portrait exact de la situation.

En ce qui concerne la garde 24 h 7 jours par semaine, les pompiers de Rosemère ont toujours offert un service semblable nonobstant les heures de présence en caserne. C’est la nature même d’un service d’incendie. Il serait bon de souligner que malgré des heures en caserne de jours en semaine seulement, les pompiers ont déjà été sauvé des vies et ce, même de nuit en période de garde externe.

Respecter rigoureusement le schéma de couverture de risques ?

Nous invitons la population à consulter le site de la MRC Thérèse de Blainville sous l’onglet sécurité publique. Les citoyens pourront trouver en quoi consiste le document du schéma de couverture de risques. Il est important de souligner qu’un portrait incluant la caserne de Rosemère y est dressé. En revanche aucune approbation du ministère n’a été consentie pour une telle modification comme le stipule la loi sur la sécurité incendie ART 30.1. Nous comprenons que pour les citoyens ces documents sont technique et exhaustif, mais combien important pour bien comprendre la situation.

On fait miroiter également des temps de réponse d’une moyenne de 6 minutes et 6 secondes pour des appels d’urgence. C’est en s’appuyant sur une carte de la ville que des temps sont présentés sur des points stratégiques. Ces temps ne tiennent pas compte de la circulation, de la température, des conditions hivernales ni du temps de mobilisation des pompiers. Au contraire on parle ici plutôt de temps basé uniquement sur un logiciel de type «Google Map» et de la caserne sud de Blainville à certain point dans Rosemère. Rappelons qu’on nous présente deux casernes comme étant des casernes de Rosemère. Prenons en exemple la caserne Nord: les données ne peuvent qu’augmenter de par la disposition de la caserne puisque que celle-ci est située au 790 de la Mairie à Blainville. Dans ce cas nous parlerons alors plutôt d’une distance de 7,2 km et de 13 minutes minimum pour atteindre les limites territoriales de Rosemère selon le même logiciel. La question se pose donc: pourquoi utiliser des données erronées qui dresse un temps de réponse faussé?

Le bilan des véhicules nous apparaît aussi biaiser. Les 20 véhicules incendie présentés desservent non seulement Rosemère comme le suggère le pictogramme, mais aussi l’ensemble du territoire de Blainville. Il faut savoir qu’auparavant, Rosemère possédait 3 autopompes, 1 échelle aérienne, 3 véhicules de chef, un camion de service ainsi qu’un poste de commandement et des équipements spécialisés en sauvetage glace et nautique. Une flotte importante aux besoins spécifiques de Rosemère qui en cas d’appels multiples donnait un service efficace aux Rosemèrois.

On nous présente des effectifs de 438 pompiers dans l’entraide des Basses-Laurentides mais omet de mentionner l’amputation de 38 pompiers dans sa propre MRC. D’autant plus que ces pompiers étaient spécialisés en sauvetage glace et nautique, service qui n’est pas offert par la ville de Blainville.

Partenariat au niveau de appels nautiques et sauvetage sur glace: il nous paraît illusoire que ce partenariat soit aussi efficace que le service dont profitaient les citoyens. Pourquoi? Il nous importe de démontrer que les services d’incendies voisins ont eux aussi leurs lots d’appels qui inévitablement, vont avoir un impact sur les délais d’interventions.

Laval: La caserne se situe au 555 boulevard Saint–Rose avec plus de 1 200 appels annuellement. Nous sommes en droit de nous poser la question suivante: seront-ils en caserne au moment où nous aurons besoin d’eux? Sinon quelle caserne nous desservira?

Bois-des-Fillion: La caserne se situe au 59, 37e ave, Bois des Fillion. Les pompiers sont en garde caserne uniquement 7 heures par jour et ce du lundi au vendredi. Ce qui influence incontestablement leurs temps de réponse.

Boisbriand: la caserne se situe au 3305 boulevard de la Grande-Allée, Boisbriand (tout près du Costco) De plus, Boisbriand envisage d’offrir un service de premier répondant à compter du 1 janvier 2017. À la lumière de ces informations le service répondra à plus de 1 000 appels annuellement, ce qui monopolisera leurs effectifs.

En conclusion, sans être alarmiste et vouloir apeurer la population il nous paraît primordial de décrire les faits comme il sont en réalité. Rosemère dans sa publication induit les citoyens en erreurs avec des données biaisées et projette sur la population un sentiment de sécurité artificieux .

Benoit Gauthier

Rosemère

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top