- PUBLICITÉ -
Entête - Lettre Ouverte

Le projet du golf de Rosemère est à coût nul pour la ville!

Je suis Rosemèrois, par choix, depuis 27 ans. J’ai été attiré ici par le côté champêtre jumelé à la proximité de Montréal et des Laurentides grâce à ses grands axes routiers. La vie y est paisible et agréable. Nous avons bénéficié d’écoles, de loisirs et de sports à la hauteur de nos attentes, toutes ces années.

Je suis membre du Club de Golf de Rosemère depuis quinze ans. Pas parce que je suis particulièrement bon ou que j’ai des moyens financiers extraordinaires, mais plutôt pour la possibilité de passer du temps de qualité en famille, dans un environnement extraordinaire. C’est la nature à deux pas de la maison. Être membre une saison, c’est souvent moins dispendieux que deux semaines en famille dans un tout inclus.

Depuis quelques années, le Club jongle avec l’idée de se départir d’un trou de golf afin de renflouer ses finances et perpétuer le Club de Golf de Rosemère. Cependant, le montant recueilli de cette façon serait insuffisant. Un promoteur a proposé de bonifier généreusement l’offre si on vendait un peu plus de terrain, d’où le projet «Fleuron sur  le Golf».

Ce projet est bien ficelé, il est à coût nul pour la ville et les citoyens; il permet de conserver la majorité du golf donc de l’espace vert, en plus de bonifier l’utilisation l’hiver. De plus, les citoyens qui bordent le Club ne verront aucune différence, c’est à coût nul pour eux aussi, en regard de leur environnement visuel.

Je ne connais pas le Regroupement des citoyens de Rosemère, je ne me sens ni interpellé ni représenté par ce groupe. Mais ils semblent à l’avant-plan de la désinformation et de la propagande négative envers le Club et son projet. C’est bien joli de vouloir conserver le Club, les espaces verts et les jolis renards, cependant quelqu’un doit payer. Le conseil municipal et les citoyens de Rosemère doivent comprendre et réaliser qu’il est minuit moins une. Le Club est endetté et les membres ne mettront plus la main dans leurs poches. Si rien ne bouge d’ici un mois, eh bien ce sera le Club dans son entièreté qui sera à vendre et à ce moment, adieu espace vert, arbres centenaires et jolis renards.

Ceci est notre plan B (et le seul autre). Tous les citoyens et la mairie doivent réaliser que ce terrain dans les mains d’un promoteur deviendra un autre quartier avec son centre d’achats (probablement un Smart Centre) et un quartier résidentiel avec des appartements condos et maisons de villes. Le meilleur des deux mondes, c’est ce que nous proposons.

Tous les intervenants intéressés doivent se rappeler que le projet est à coût nul pour la ville, ne changera rien au décor enchanteur des résidents riverains, donnera des alternatives aux citoyens de Rosemère vieillissants et donnera des revenus substantiels de plus à la ville.

Prenez le temps de vous informer auprès des bonnes personnes; allez voir le projet sur le site [www.fleuronsurlegolf.com].

Donald Létourneau,

Rosemère

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top