- PUBLICITÉ -

Voilà ce que voient les Internautes en visitant le site de la Ville de Rosemère

Élections à deux vitesses à Rosemère?

Depuis quelques semaines, quand on accède au portail internet de la ville de Rosemère, on tombe d’entrée de jeu sur un encadré nous invitant à consulter des documents expliquant la vision de l’administration Westram quant à l’avenir du golf. En mettant ainsi ce dossier particulièrement chaud de l’avant, l’administration utilise-elle l’appareil municipal à des fins de communications partisanes? Comme nous, d’autres citoyens, ainsi que le parti Collectif Avenir Rosemère, s’interrogent. Certains résidents ont même jugé bon de porter plainte au Directeur Général des Élections et, dans le cas du Collectif Avenir Rosemère, à la Commission des Municipalités du Québec (tel que rapporté dans vos pages la semaine dernière).
Or, vendredi le 29 octobre, le bureau du Directeur général des Élections a informé les plaignants qu’à la lumière des informations transmises et en vertu de la définition de l’article 451 de la loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (RLRQ), un dossier serait ouvert au Service des affaires juridiques et qu’une enquête pénale pourrait être réalisée.
Au lendemain du premier jour de vote par anticipation, l’encadré n’a toujours pas été retiré du site malgré des demandes répétées en ce sens auprès de la directrice des élections à la ville de Rosemère qui nous a redirigé au directeur général des élections. Certains documents ont même été bonifiés. De plus, à travers la ville, une série de petites pancartes blanches non-autorisées ventant l’expérience de l’administration Westram sont apparues. Nous déplorons ces gestes qui mettent à mal la tradition démocratique de notre communauté.

Hélène Choquette
Documentariste et résidente de Rosemère
Claude Roy, ex-conseiller municipal à Rosemère (2005-2013)

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top