- PUBLICITÉ -
Entête - Lettre Ouverte

LAPINE MIRACULÉE

Une jeune lapine à l’allure si menue,
Pour sa toute minuscule tête,
Presque trop lourdes,
Sur son petit nez curieusement retroussé,
D’épaisses lunettes,
Malvoyante ;
À demi-sourde ;
Quelque peu gourde,
À la démarche si lente,
Que l’eut dépassée,
Une toute minuscule tortue,
Qui l’eut crû ?
À l’aveuglette,
Clopin-clopant… s’avançant,
Pauvre petite bête !
Point choyée,
Hypothéquée… sa destinée,
Décidément !

Carotène !
Aucune veine…
Son organisme, point cela, n’assimila !
Et voilà !

Carottes et autres légumes ;
Puis, tout plein d’agrumes…
De délicieux petits plats,
Maman lapin, trois menus repas,
Sur le feu,
Chaque jour, lui concocta,
Laquelle, tout cela,
Guère n’apprécia !
Bien, bien mieux,
Pour vivre vieux…
Très, très vieux et heureux :
Nougat et chocolat !
Tralala !

Depuis sa plus tendre enfance,
Malgré persévérance,
Doublée de bonne dose de bienveillance,
Toujours, grave carence !
Et pourtant, d’une telle importance,
Pour assurer sa pleine croissance.

Au petit matin,
À l’insu de Maman Lapin,
Canne à la main,
La petite descendit au jardin,
Y crût là, que s’empiffrant à fond de train,
Bien malgré son haut dédain,
Pour les aliments sains,
De tout ce qu’il y contint,
La santé, enfin, lui parvint !
Le bedon vraiment, vraiment trop plein…
Énorme indigestion… soudain !
La bonne santé, en vain !

Jésus lui dit alors : « En moi, as-tu foi ?
Tes yeux… ouvrent bien grand et vois-moi !
Tes oreilles… écarquillent et entends-moi !
Ton corps… lève et marche droit !
Chaque fois, fais de bons choix,
N’enfreins point mes lois…
Au mieux, fais comme il se doit !
Heureuse, toujours sois !
Ainsi, pour toi,
Que de joies ! »

Dimanche de Pâques,
L’intervention divine !
Se produisit là, véritable miracle…
Pour cette coquine lapine !
Chacune de ses prières,
Toute fière,
Jésus, l’en exauça :
Lunettes, appareil auditif, canne…
Finis les soucis !
De tout ceci,
À jamais, l’en libéra !

Louise Auclair,
Bois-des-Filion

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top