- PUBLICITÉ -
Entête - Lettre Ouverte

La persévérance

J’aimerais vous entretenir sur un sujet d’actualité, la persévérance. Nous autres les grands-parents, il nous arrive parfois de chialer… juste un peu, pour montrer qu’on existe. Ceux qu’on aime le plus, vous savez c’est qui ? Ce sont nos petits-enfants! Et aujourd’hui, j’aimerais vous parler…

Avant de définir la persévérance, essayons de comprendre ce que veut dire apprendre. Le plaisir et le désir d’apprendre! Je me rappelle encore d’un bébé qui se levait en s’agrippant au mur de la cuisine, pour faire quelques pas, tomber puis recommencer. Plus tard, je le revois grimper dans le pommier près du jardin d’eau, observer le chemin des fourmis et sauter dans les feuilles mortes. Ses efforts récompensés, son sourire partagé et ses rires communicateurs nourrissaient nos cœurs.

L’école primaire a débuté. Des communications orales à préparer pour organiser sa pensée, des lectures dirigées pour élargir sa vision du monde et des textes à formuler pour éclairer et partager ses connaissances. Que de travail pour lui, mais combien était grand son désir d’apprendre, ce qui faisait la joie de ses parents, ses grands-parents et ses professeurs.

Le voilà à présent au secondaire en temps de pandémie. Un merveilleux malheur, écrit l’auteur Boris Cyrulnix, car c’est un temps pour s’adapter et changer. J’entends parfois…. ah les jeunes…et aussi …..ah les vieux…Ce qui compte, ce qui doit nous nourrir, c’est de conserver et d’alimenter cette joie d’apprendre.

La persévérance vient avec la joie d’apprendre. Le désir est la poursuite de la joie. À vous chers élèves de trouver ce chemin.

Nous les vieux, nous désirons continuer à  apprendre. Nous avons besoin de vous, de votre amour et de votre persévérance.

 

Grand-maman Hélène

(Hélène Bigras)

Février 2021, Boisbriand

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top