- PUBLICITÉ -

Vos oreilles et l’avion

Certaines personnes, même celles qui n’ont pas d’acouphènes, peuvent ressentir leurs oreilles se boucher, «craquer» ou éprouver de la douleur lors d’un vol d’avion, ou après. Malgré les avancées technologiques, il subsiste des fluctuations de pression pouvant causer une sensation d’inconfort appelée barotite ou aérotite.

Question de pression

En fait, l’oreille moyenne est une cavité remplie d’air à l’intérieur de laquelle la pression est égale – ou tente de l’être – à la pression de l’air contenu dans l’environnement extérieur. La trompe d’Eustache agit comme canal d’aération. Au décollage de l’avion, la pression barométrique s’affaiblit et la trompe d’Eustache permet assez facilement à la pression de s’échapper, bien que le tympan puisse répondre en bombant momentanément.

À l’opposé, la douleur peut être plus présente quand l’avion redescend, car la trompe d’Eustache résiste au passage de la pression de l’air vers l’intérieur de l’oreille moyenne et la membrane tympanique se voit poussée vers l’intérieur.

Trucs et conseils

Vous pouvez mâcher de la gomme, avaler, siroter un breuvage ou bâiller afin d’activer les muscles ouvrant la trompe d’Eustache. En outre, selon des scientifiques et des professionnels, porter des bouchons protecteurs en mousse pendant le décollage et les remettre avant la descente contribuerait à favoriser l’adaptation des oreilles lors d’un vol aérien, en plus de réduire le niveau de bruit.

En conclusion, pour les avions dont les moteurs sont situés dans les ailes, les endroits les plus bruyants seraient situés près des ailes et vers l’arrière de l’appareil. Intéressant à savoir si vous y êtes sensible.

Vous avez des questions relatives à votre audition? Consultez!

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top