- PUBLICITÉ -
Une présence dont profitent pleinement les commerçants

Photo Claude Desjardins

Pascal Fex, l’un des quatre propriétaires de la brasserie Le Saint-Graal, bien heureux de l’association conclue avec Odyscène au Cabaret BMO.

Photo Benoît Bilodeau

Le Cabaret BMO est situé rue Turgeon, au cœur même du Village de Sainte-Thérèse.

Photo Benoît Bilodeau

Une version miniature de la carte des commerces membres du GEST est insérée dans toutes les enveloppes remises aux acheteurs de billets au Cabaret BMO.

Une présence dont profitent pleinement les commerçants

Trois ans après l’ouverture du Cabaret BMO

Si l’ouverture du Cabaret BMO, rue Turgeon, avait suscité dès la première année, des retombées positives pour les commerçants du Village de Sainte-Thérèse, celles-ci sont encore très présentes, trois ans plus tard. Plus encore, le Groupement des entreprises de Sainte-Thérèse (GEST) et le diffuseur Odyscène collaborent de plus en plus ensemble afin que les commerçants profitent pleinement de la présence de cette salle de spectacle de 250 places.

Et la présidente du GEST, Marie-Noëlle Closson Duquette, s’en réjouit, n’hésitant pas à dire que l’ouverture du Cabaret BMO a même plus d’impact, à ses yeux, que la présence du Théâtre Lionel-Groulx. Et a permis à plusieurs restaurants et bars des rues Turgeon et Blainville de tirer profit de l’arrivée de cette nouvelle clientèle.

«Quand on va au Théâtre Lionel-Groulx, on ne passe pas nécessairement dans le noyau villageois de Sainte-Thérèse; on peut y accéder via le boulevard du Curé-Labelle ou l’autoroute des Laurentides, puis par la rue Saint-Charles. Et l’entrée à la salle est du côté opposé au Village. Toutefois, les gens qui vont au Cabaret BMO se stationnent et marchent dans le Village. Ça crée nécessairement une dynamique pour nos commerçants» , d’indiquer Mme Closson-Duquette.

Des partenariats nouveaux

Parmi les nouveaux partenariats, il y a maintenant cette présence d’Odyscène au sein du comité du GEST en la personne de Catherine Fontaine, directrice marketing, partenariats et communication pour le diffuseur de spectacles. «C’est une belle étape que de voir Odyscène s’engager de la sorte avec nous. Ça favorise les discussions» , de dire Mme Closson-Duquette.

Aussi, Odyscène propose à ses clients des forfaits souper-spectacle dans cinq restaurants de Sainte-Thérèse, dont la Maison François et le Deux, situés ceux-là directement dans le Village. Ceux-ci offrent les soirs de spectacle soit des menus «forfait souper-spectacle» à prix spéciaux ou, pour certains d’entre eux, un rabais de 15 % sur un repas de la table d’hôte, selon certains critères que l’on peut consulter sur le [https://odyscene.com/souper-spectacles].

Forfait ou non, il faut cependant s’y prendre d’avance pour se trouver un siège dans un restaurant du Village, surtout les vendredis et samedis soir. «Ce qu’on entend, c’est qu’il y a un achalandage accru les soirs de spectacles. On ne peut espérer avoir une place si on n’a pas réservé» , confirme Catherine Fontaine.

À cela s’ajoute la distribution d’une version miniature d’une carte des commerces membres du GEST, insérée à même l’enveloppe des billets que le spectateur a achetés. Cette même carte est aussi affichée et bien en vue dans le hall d’entrée du Cabaret BMO, donnant une visibilité additionnelle aux commerces membres du GEST.

Une association avec la brasserie Le Saint-Graal

Même si la brasserie Boréal demeure le partenaire de service du diffuseur, cela n’a pas empêché une association avec la brasserie artisanale Le Saint-Graal, située à quelques pas du Cabaret BMO. Le brasseur y propose une bière en fût de son choix qui change selon les brassages du moment.

Pour Pascal Fex, l’un des quatre propriétaires de la brasserie Le Saint-Graal, c’est certes là un «partenariat gagnant-gagnant» pour les deux parties, l’un ayant de la visibilité pour ses bières, l’autre ayant une offre élargie au menu des boissons alcoolisées offertes sur place.

«Ça permet de faire connaître nos bières et ça contribue à nous faire connaître des spectateurs qui, dans certains cas, viennent avant ou après les spectacles pour boire une bière et manger» , de dire M. Fex, précisant que ce partenariat est encore tout récent, celui-ci ayant débuté au cours de l’été. «Nous n’avons donc pas encore de chiffres réels quant à l’impact de cette entente, ce qui sera le cas autour de Noël» , de préciser celui-ci.

Ce ne sont là que quelques exemples démontrant très certainement que l’arrivée du Cabaret BMO, en 2016, a été plus que profitable pour les commerçants du Village et que les partenariats établis contribuent à la vitalité de ce secteur important de la vie économique thérésienne.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top