- PUBLICITÉ -

Cette bande dessinée, réalisée en collaboration avec Audition Québec, Kim Auclair et des membres du regroupement Communimasque, illustre une situation de la vie quotidienne où le port du couvre-visage crée un bris de communication.

Les masques et la surdité

Depuis bientôt un an, nous devons faire face à une nouvelle réalité collective : porter le masque dans les endroits publics. Pour les personnes malentendantes, il s’agit d’un obstacle supplémentaire à la communication puisque cela rend la lecture labiale (lire sur les lèvres) impossible.

Les gens ayant une surdité utilisent plusieurs techniques de façon quotidienne afin de pallier leurs difficultés de compréhension. La lecture labiale en est une très importante puisqu’elle permet la perception et l’interprétation des mouvements des lèvres et des expressions du visage qui accompagnent la parole. Comme le masque cache presque la moitié du visage, les personnes malentendantes doivent se tourner vers d’autres stratégies. En voici quelques-unes:

-N’hésitez pas à nommer la contrainte à bien entendre en expliquant avoir une surdité. Les gens, de façon générale, sont réceptifs et ouverts à trouver des façons de se faire comprendre et d’aider la personne malentendante;

-Expliquez qu’avec les masques, vous avez encore plus de mal à soutenir la conversation et à en comprendre le sens;

-Guidez votre interlocuteur afin qu’il utilise les bonnes stratégies pour vous aider: parler plus lentement, parler face à face, utiliser des gestes ou des objets pour soutenir le sens de la conversation, changer les mots (utiliser des synonymes) plutôt que de les répéter et utiliser du papier/crayon au besoin.

Bien entendu, le port quotidien de prothèses auditives ainsi qu’un suivi avec les professionnels de l’audition demeurent primordiaux. N’hésitez pas à faire appel à leur expertise.

Marie-Josée Paul clinique auditive

mjpaulaudio.ca

450 433-7966

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top