- PUBLICITÉ -

Ouvert au public, le Centre de création de Boisbriand présente la pièce inaugurale Nous nous sommes tant aimés, de l’auteur Simon Boulerice. Cette création du PTDN sera à l’affiche tout l’été.

Le défi consistait à revitaliser un lieu culte à des fins culturelles.
Dans l’aire d’attente, une murale immortalise le PTDN.
La salle de spectacles, à géométrie variable, peut accueillir jusqu’à 185 spectateurs.

Le Centre de création de Boisbriand accueille son premier public

Ancienne église Notre-Dame-de-Fatima

Le Centre de création de Boisbriand est né d’un rêve : celui de doter la ville d’un lieu culturel, d’un endroit distinctif qui comblerait un espace encore inhabité. Initialement, le Faubourg Boisbriand avait été désigné pour l’accueillir. Une série d’événements, dont l’incendie dans l’église Notre-Dame-de-Fatima en 2013, suivi de la décision subséquente du diocèse de se départir de son église et de l’acquisition, en 2017, du bâtiment par la Ville, sont venus donner forme au projet.

« Cette salle de spectacles, nous la voulions depuis longtemps. Je suis très heureuse aujourd’hui de pouvoir l’offrir à nos citoyens. Le projet était ambitieux et nous avons dû le modifier et l’ajuster plusieurs fois au cours des années. Revitaliser un lieu culte à des fins culturelles représentait un défi de taille, mais aussi une occasion rêvée de conserver un pan important de notre passé [l’église] et de le conjuguer au présent. Je crois que nous avons réussi », déclare la mairesse Marlene Cordato.

La programmation mettra de l’avant des productions musicales et théâtrales ainsi que des spectacles de danse, de chanson et d’humour. Les organismes communautaires de Boisbriand profiteront également des installations, et des ententes de partenariat, notamment avec le Collège Lionel-Groulx, permettront aux étudiants de s’y produire.

Construit dans l’ancienne église Notre-Dame-de-Fatima, le Centre de création possède un cachet unique puisque la charpente originaire de la bâtisse a été préservée. Même le clocher a été sauvegardé et résonnera encore, avant chaque représentation. Les fenêtres latérales du bâtiment font maintenant place à des écrans dynamiques qui permettent d’exposer des œuvres numériques tout en faisant valoir l’architecture du bâtiment. L’allée, aménagée avec soin, rappelle un parvis d’église, lieu propice aux rencontres et aux conversations spontanées.

Le Petit Théâtre du Nord

Précieux partenaire de la Ville, le Petit Théâtre du nord (PTDN) a pris part à toutes les étapes de la conception et du développement de la salle de spectacles. Son expertise a grandement contribué à la mise en forme de ce projet. L’apport inestimable de ces professionnels de la scène a permis non seulement de réaliser un centre de création digne de ce nom, mais aussi d’accueillir en résidence une troupe de théâtre professionnel qui jouit depuis plusieurs années d’une réputation fort enviable dans le milieu artistique au Québec. Qui plus est, il s’agit pour la troupe et ses fondateurs d’un heureux retour au bercail.

C’est aussi le PTDN qui aura l’honneur d’inaugurer la salle de spectacles en y présentant cet été la pièce Nous nous sommes tant aimés, de l’auteur Simon Boulerice. Réservez votre place!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top