- PUBLICITÉ -

L’augmentation de la surdité professionnelle

La surdité professionnelle connaît une augmentation au Québec, à tel point que le nombre de cas déclarés à la CSST a triplé depuis 15 ans. Et ce n’est qu’une partie du tableau, puisque les travailleurs qui ne réclament pas ou ne sont pas couverts par la CSST ne font pas partie de ces statistiques.

Au Québec, de 300 000 à 400 000 travailleurs seraient exposés chaque jour à un bruit excessif au travail, soit 10 % des travailleurs. En raison d’un environnement bruyant, certaines industries ou métiers sont plus à risque de voir les travailleurs développer une surdité professionnelle. Pensons aux travailleurs évoluant dans l’industrie des papiers, des mines, des usines de transformation des métaux, ainsi qu’aux musiciens, aux éducatrices en garderie et aux ébénistes, entre autres.

Réclamation à la CSST: êtes-vous admissible?

Si vous présentez une surdité qui s’accompagne d’un historique d’exposition au bruit en milieu de travail, vous pourriez être admissible à une compensation de la CSST. Vous devez alors répondre à certains critères. Par exemple, votre surdité doit en partie ou en totalité être compatible avec une surdité d’origine professionnelle. Vous devez avoir travaillé de nombreuses années, principalement au Québec, dans des milieux bruyants, et bien sûr avoir cotisé au régime de la CSST.

Mieux vaut prévenir

On se saurait jamais assez insister sur la prévention pour ralentir ou arrêter l’aggravation de la surdité professionnelle. Pour vous protéger des nuisances sonores, vous pouvez recourir à des solutions comme des embouts protecteurs sur mesure et des coquilles, qui peuvent atténuer les bruits jusqu’à 20 dBA.

Contactez Marie-Josée Paul, audioprothésiste pour obtenir des embouts protecteurs adaptés à votre situation et pour vous aider à pallier votre surdité.

Marie-Josée Paul clinique auditive

450 433-7966

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top