- PUBLICITÉ -
Cure de jouvence au centre-ville de Sainte-Thérèse

Cure de jouvence au centre-ville de Sainte-Thérèse

D’ici quelques mois, un tout nouvel environnement accueillera les résidants de Sainte-Thérèse au centre-ville, communément appelé le Village. Rebaptisé Quartier Belmont, l’immeuble tout neuf qui sera situé dans le secteur de la gare intermodale, entre les rues Dubois et Dion, revêtira un nouveau style architectural en plus d’offrir quelques adresses commerciales supplémentaires aux usagers de la rue Turgeon.

Depuis que le Groupe Mathieu a pris le contrôle du projet de l’Îlot Turgeon, les travaux vont bon train. Les fondations seront creusées au cours des prochains jours.

Le projet renommé Quartier Belmont coûtera de 12 à 15 M$, sera pourvu de deux bâtiments de style nettement contemporain, ce qui détonnera de l’ancien visage du quartier mais s’intégrera mieux à ses nouveaux voisins, comme le Cabaret BMO et autres commerces récents.

Annoncé en grandes pompes en 2017, le Groupe Mathieu a dévoilé les détails de ce projet grandiose sensé redonner vitalité au secteur visé.

Le Quartier Belmont

Il y aura ainsi deux bâtiments de trois et quatre étages. Alors que le rez-de-chaussée donnera la part belle aux commerces de proximité, les étages supérieurs abriteront quant à eux une soixantaine de logements de 3 ½, 4 ½, 5 ½ et même quelques studios.

Déjà, des commerçants affichent leur intérêt à venir y installer leurs pénates. Le promoteur privilégierait pour sa part des commerces à bannière comme une pharmacie, un Tim Hortons, mais peut-être aussi une épicerie fine, la demande étant forte pour ce type de magasins d’alimentation encore rares à Sainte-Thérèse.

Mais rien n’est décidé pour le moment et le Groupe analyse les possibilités. Chose certaine, il y aura un restaurant avec terrasse aménagée au coin des rues Turgeon et Dubois.

Démolition controversée

Avant même que ne débutent les travaux d’excavation, quelques bâtiments ont dû être démolis, notamment la maison Lesage, celle ayant appartenu au propriétaire des Pianos Lesage, et la maison du Forgeron. Malgré la controverse que soulevait leur disparition.

Bien qu’elle reconnaisse la valeur patrimoniale de la maison Lesage, Mme Surprenant justifie la décision de l’administration municipale. «Du bâtiment d’origine, il ne restait que les lucarnes. Les coûts avaient été évalués et auraient été très élevés si l’on avait décidé de la remettre comme à l’origine» , soutient la mairesse.

Consciente que toute modification au schéma d’aménagement urbain entraîne son lot d’irritants quotidiens pour les résidants, Mme Surprenant a tenu à la mi-octobre une journée portes ouvertes, recevant du même coup les visiteurs désirant s’exprimer sur les mesures d’atténuation envisageables aux travaux de construction du futur Quartier Belmont.

«Cet exercice démocratique compte pour moi, car le schéma d’aménagement d’une ville est très important. D’ailleurs, tous les groupes de la ville ont été invités à y participer et les gens sont heureux d’y prendre part» , se félicite Madame la mairesse.

Quoi qu’il en soit, les citoyens du secteur devront vivre avec de nouveaux voisins d’ici peu de temps. Si tout va bien, le Quartier Belmont ouvrira ses portes à l’automne 2019, confirme Christopher Mathieu, du Groupe Mathieu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top