- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Une mère de famille découragée par les files d’attente

Les aléas de la vaccination

Mère de trois enfants, dont le plus jeune de trois ans présente une sévère allergie aux antibiotiques, Jacinthe Roger, une résidante de Boisbriand, a tenté par quatre fois de se rendre à la clinique de vaccination de Rosemère, sans succès.

«Je me suis présentée à cinq heures ce matin (NDLR: le 9 novembre). La file d’attente était tellement longue, ça n’avait aucun sens! Une partie des gens étaient présents depuis 23 h, la veille, et une autre était en place depuis deux heures du matin. Comment voulez-vous obtenir un bracelet de vaccination?»

Mme Roger s’est alors dirigée vers une clinique de vaccination lavalloise où elle s’est vu refuser l’entrée. «Il y avait seulement une vingtaine de personnes sur place, déplore-t-elle. D’autant plus que le week-end dernier, cette même clinique acceptait de vacciner des gens qui ne résidaient pas à Laval.»

- Publicité -

Avec un fils qui ne peut pas prendre d’antibiotiques, Jacinthe Roger se questionne sur plusieurs éléments, dont notamment l’accès à un seul Centre de vaccination pour toute la population de la MRC de Thérèse-De Blainville.
«Qu’est-ce que je fais si des complications se présentent pour mon fils? Même s’il fait partie de la liste prioritaire, je n’ai pas accès au vaccin pour lui. Vraiment, je ne comprends pas du tout ce qui se passe actuellement.»

Précisons que le Centre de vaccination inocule quelque 300 personnes à l’heure.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top