- PUBLICITÉ -
Plus de sécurité pour les mères et les enfants

Le CSSS de Saint-Jérôme adhère au programme AMPRO.

Plus de sécurité pour les mères et les enfants

Centre de santé et de services sociaux de Saint-Jérôme

Depuis cinq ans, le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Saint-Jérôme connaît une augmentation du nombre de grossesses de l’ordre de 24 %, passant de 1252 à 1556 pour l’année 2007-2008. Dans le même sens, le nombre de grossesses compliquées connaît également une augmentation. Pour répondre à la nouvelle demande, le CSSS de Saint-Jérôme a décidé d’adhérer au programme d’approche multidisciplinaire en prévention des risques obstétricaux (AMPRO). Ce projet, d’autoformation complet de trois ans, a pour objectif d’apporter une plus grande sécurité pour la mère et l’enfant, plus particulièrement en situation d’urgence.

«Le programme AMPRO correspond en tous points à la vision et à la mission de notre établissement: offrir des soins sécuritaires et de qualité par des équipes compétentes et interdisciplinaires. Ce projet nous permet d’élever le niveau de satisfaction de la clientèle de notre centre en plus de mobiliser notre équipe de périnatalité», de souligner le directeur général du CSSS, François Therrien.

Une équipe de base multidisciplinaire composée de 17 personnes du CSSS, soit sept infirmières, quatre médecins, deux sages-femmes et quatre gestionnaires, ont suivi une première formation en avril dernier. «Avec la mise sur pied du service de sages-femmes, les médecins, l’ensemble des intervenants en obstétrique et les sages-femmes ont développé une communication et une approche concertée. Le CSSS fait un pas de plus dans cette direction en adhérant à un programme de formation qui nous permettra d’atteindre des normes de très haute sécurité pour les femmes et les nouveaux nés», d’indiquer M. Therrien.

Le lancement du programme auprès de l’ensemble du personnel de la maternité s’est tenu le 11 mai, dans le cadre de la Semaine de l’infirmière et de l’infirmière auxiliaire. «Je suis très fière que notre équipe du programme Mère-enfant, qui comprend les infirmières, les médecins, les résidents, les sages-femmes et les gestionnaires, adhèrent à ce programme qui permettra d’atteindre les plus hautes normes de qualité et de sécurité des soins, dont celles d’Agrément Canada», d’expliquer Karine Daigle, directrice du programme Famille, Enfance, Jeunesse et services à la collectivité.

Pour les médecins, cette approche permettra d’améliorer l’efficacité des soins. «De meilleurs soins et un climat de travail ressourçant seront engendrés par cette nouvelle pratique organisationnelle, alors que la sécurité de la patiente et du nouveau-né est la priorité de chacun et que la confiance et le respect règnent entre tous les professionnels de la santé», de souligner Andrée Gagnon, omnipraticienne, chef du service d’obstétrique.

L’Hôpital régional de Saint-Jérôme a été ciblé par le ministère de la Santé et des Services sociaux parmi les centres qui assument de 1 500 à 3 000 naissances par année, pour faire partie de la première cohorte à adhérer au programme AMPRO. Cette approche est privilégiée au Canada et aux États-Unis.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top