- PUBLICITÉ -
Pagayer pour le plaisir chaque semaine

Les rameurs pagaient au rythme du batteur et du barreur.

Pagayer pour le plaisir chaque semaine

Un nouveau club de bateau-dragon sur la Rive-Nord

Le bateau-dragon, vous connaissez? Il s’agit d’un sport nautique qui gagne en popularité depuis quelques années. Question de répondre aux personnes intéressées à le pratiquer sur la rive nord de Montréal, deux passionnés de cette activité viennent de mettre sur pied le club Pro Action Dragon, à Laval.

Fondé par une athlète jérômienne, Josée Leclerc, et un entraîneur, Patrick Scott, le club de bateau-dragon lance sa première saison le 13 mai prochain, à la Berge des baigneurs, située dans le quartier Sainte-Rose, aux abords de la rivière des Mille Îles.

Pratiquant de façon compétitive le bateau-dragon au bassin olympique du parc Jean-Drapeau (elle participera à une compétition en Chine, bientôt), Josée Leclerc voulait rendre ce sport accessible aux gens de la banlieue nord.

Mais qu’est-ce que le bateau-dragon? Il s’agit d’une embarcation qui tire ses origines de la Chine, qui mesure 12 mètres de long et peut contenir 20 pagayeurs. Un batteur et un barreur y travaillent en synchronisation. «C’est un sport qui s’adresse à tout le monde âgé de plus de 12 ans, homme ou femme. C’est une activité qui ne fait pas de discrimination en ce sens où l’on peut être grand, petit ou corpulent», affirme Mme Leclerc.

Nul besoin d’être un grand sportif non plus. Le club étant jeune, cette première année d’opération verra surtout des groupes récréatifs en action, mais le club espère créer des groupes compétitifs et un groupe de personnes atteintes ou survivantes du cancer du sein.

Selon une étude réalisée par le Dr Don Mackenzie, spécialisé dans la médecine sportive à l’Université de Colombie-Britannique, en suivant un programme spécifique d’exercices et d’entraînement à l’aviron, les femmes suivant des traitements pour le cancer du sein peuvent éviter le lymphoedème.

Considéré comme facile à apprendre, le bateau-dragon permet d’exercer les muscles de ses épaules, de ses bras et du bas du dos. Les jambes sont également sollicitées d’une certaine façon. «Les participants pourront apprendre la technique, les rouages de la course, l’importance des départs. Nous leur faisons exercer les muscles des deux côtés, indique Mme Leclerc. Le but, c’est d’apprendre le synchronisme pour que tout le monde rame en même temps», signale-t-elle.
À moins d’orages violents, il s’agit d’un sport qui se pratique beau temps, mauvais temps. Les participants sont accompagnés d’un entraîneur dûment certifié par Bateau-dragon Canada.

Essai gratuit

Le club Pro Action Dragon invite les personnes intéressées à ce sport à s’inscrire à un essai gratuit qui se tiendra le samedi 8 mai prochain. Pour la saison printemps-été, qui débute le 13 mai, il faut également s’inscrire au préalable.

Pour les juniors (12 à 17 ans), les entraînements se tiendront les mardis et jeudis de 17 h à 18 h. Les adultes pourront pagayer les mardis et jeudis, à raison d’une heure, à 18 h ou à 19 h et, pour une courte période, à 20 h. Une période d’entraînement est également prévue le vendredi à 19 h. «Il est possible de s’entraîner le matin, à 7 h. Les personnes seules, les familles et les groupes peuvent s’inscrire», mentionne-t-elle, soulignant qu’il serait préférable de s’inscrire avant le 10 mai.

Deux embarcations sont mises à la disposition des participants. Ceux-ci doivent arriver 15 minutes avant le début de la session d’entraînement pour participer aux échauffements.

Pour plus d’information, on contacte Josée Leclerc au 514-295-1985 ou on consulte le site Internet qui sera en ligne d’ici quelques jours, au www.proactiondragon.com.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top