- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

La détermination de Rachel Lafrenière

Weekend pour vaincre le cancer

Au moment où vous lirez ces lignes, Rachel Lafrenière, 55 ans et résidante de Lorraine, participera à la marche de 60 kilomètres effectuée dans le cadre du Weekend pour vaincre le cancer du sein, dans les rues de Montréal. «En 2007, j’ai eu le cancer de l’utérus. L’an dernier, ma collègue de travail Monica a eu un cancer du sein. Quand elle est partie en congé de maladie, je lui ai dit: guéris bien, car l’an prochain, toi et moi allons marcher pour vaincre le cancer», évoque-t-elle.

Défi relevé, puisque Monica est maintenant en rémission et suffisamment en forme pour accompagner Rachel.

Nouveauté cette année, non seulement la marche vise-t-elle à sensibiliser les gens et à amasser des fonds pour lutter contre le cancer du sein, mais elle inclut pour la toute première fois l’ensemble des cancers féminins, une décision qui réjouit grandement Mme Lafrenière. «C’est vrai que ça a influencé ma décision. Mais ma motivation première demeure mon amie Monica. Je marcherai pour et avec elle», précise-t-elle.

Objectif de 12 000 $

Pour participer à la marche, chaque participant doit au préalable s’engager à amasser un minimum de 2 000 $, somme qui sera ensuite entièrement versée à l’Hôpital général juif, un chef de file international en matière de lutte contre le cancer. Or, Rachel Lafrenière a plutôt fixé son objectif à 12 000 $. «Depuis la fin du mois d’avril que je sollicite tous les fournisseurs qui font affaire avec la compagnie pour laquelle je travaille. La réponse a été très bonne et grâce à eux et à mon réseau de contacts, j’ai réussi à accumuler tout cet argent», explique-t-elle.

Au moment de l’entrevue, le 19 août dernier, son baromètre indiquait qu’elle avait amassé 11 720 $, soit la huitième somme la plus élevée parmi tous les participants. Qui plus est, d’autres dons restants encore à être comptabilisés, Mme Lafrenière demeure, à ce stade-ci, convaincue d’atteindre son objectif.

Soulignons que selon l’Institut national du cancer du Canada, près de 21 100 Canadiennes seront diagnostiquées d’un cancer du sein cette année et qu’environ 5 400 en mourront. Ces chiffres ne tiennent pas compte de tous les autres cancers féminins. Pour en savoir davantage, visitez le www.vaincrelecancer.ca.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top