- PUBLICITÉ -
Daniel Ratthé: zoom sur les enjeux locaux

(Photo Michel Chartrand)

Daniel Ratthé: zoom sur les enjeux locaux

Le député de Blainville dévoile ses priorités pour 2009

Le député péquiste de Blainville, Daniel Ratthé, a profité de la rentrée parlementaire pour dévoiler ses priorités pour l’année 2009. En point de presse, le nouvel élu s’est dit prêt à servir les gens de son comté et de la région des Laurentides.

«Les actions seront concentrées sur la circonscription de Blainville et la région des Laurentides. Comme on le voit dans les médias, la situation économique mondiale commence à se faire ressentir au Québec. Le gouvernement du Québec doit agir sans tarder pour soutenir notre économie», estime M. Ratthé.

Parmi les engagements de M. Ratthé, celui-ci souhait s’impliquer pour aider les petites et moyennes entreprises de son comté. «En ma qualité de porte-parole de l’opposition officielle en matière de petites et moyennes entreprises, je me ferai la voix des PME de la circonscription et de la région. Le gouvernement du Québec doit non seulement écouter les dirigeants des PME, mais les aider à traverser la tempête économique dans laquelle nous sommes actuellement plongés», de mentionner M. Ratthé.

En guise de solution, le député propose une meilleure utilisation des centres locaux de développement. «La majorité des CLD ne sont pas en mesure d’offrir des programmes d’aide aux entreprises qui connaissent des difficultés temporaires. Ces entreprises doivent faire appel au gouvernement fédéral. En cette période difficile, il est primordial de supporter le démarrage de nouvelles entreprises et de soutenir la production», estime M. Ratthé.

Au plan local, M. Ratthé souhait s’impliquer pour bonifier le branchement de l’ensemble des familles de la région à Internet. «Lors du dernier Forum sur les municipalités dévitalisées, il a justement été question de la priorité à accorder à cette question. Le gouvernement est censé avoir débloqué des fonds pour ce projet. Or, cette enveloppe s’échelonne sur une période de cinq ans. Mais en réalité, aucun fonds n’est disponible avant le 1er avril, alors que citoyens, entreprises et municipalités attendent impatiemment», dit-il, ajoutant qu’Internet est un moteur pour relancer l’économie.

Dans le même sens, M. Ratthé s’est dit préoccupé par la possibilité de la hausse des tarifs dans les différentes sociétés du gouvernement. «En période de difficulté économique, à défaut de présenter un plan de redressement cohérent et structurant, le premier ministre pourrait au moins épargner les familles de hausses de tarifs qui limiteront leur pouvoir d’achat», dénonce le député de Blainville. Comme solution, le Parti québécois propose d’attendre la fin des turbulences économiques pour infliger des hausses de tarifs aux Québécois.

Au chapitre de l’environnement, le député s’est dit inquiet par la situation financière qui prévaut actuellement dans les centres de tri. Selon M. Ratthé, l’aide du gouvernement ne prend pas en compte les vrais enjeux dans les centres, en proposant uniquement le surendettement de ces entreprises. «Une fois de plus, notre ministre régional fait l’autruche. On peut donc mesurer sa réelle influence au Conseil des ministres», de dire le député de Blainville.

Concernant l’annonce du ministre de la Santé impliquant la création d’un nouveau groupe de médecine familiale Blainville, le député s’est réjoui de la nouvelle. «Je suis heureux que le gouvernement ait entendu le message des électeurs, le 8 décembre. Je travaillerai très fort pour que les deux autres villes de la circonscription aient leur propre groupe de médecine familiale», de conclure M. Ratthé.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top