- PUBLICITÉ -

Une initiative pour encourager l’achat local à Rosemère

«Rosemère, c'est mon affaire!»

La Chambre de commerce et d'industrie Thérèse-De Blainville (CCITB), l'Aile des gens d'affaires de Rosemère (AGAR) et la Ville de Rosemère annoncent la mise sur pied d'un projet collectif visant à soutenir l'achat local: «Rosemère, c'est mon affaire!».

Cette campagne de financement participatif vise à injecter quelque 30 000 $ dans l’économie locale et ainsi contribuer à la relance économique et à la pérennité des commerces. Les citoyens peuvent dès maintenant se procurer des bons d’achat de 20 $ chez les commerces participants et la Ville bonifiera ces bons de 50 % (10 $).

Lorsque tous les bons auront été vendus, la Caisse Desjardins Thérèse-De Blainville, en guise d’encouragement envers les entreprises, mais aussi dans le but de souligner l’importance de soutenir tout autant les organismes locaux en ces temps difficiles, s’engage à verser un don de 1 000 $ à Entraide Rosemère. Cet organisme, soulignons-le, vient en aide aux gens dans le besoin, que ce soit par des bons alimentaires ou du soutien auprès des jeunes familles, des personnes handicapées ou en perte d’autonomie.

«Nous souhaitions présenter à la communauté une initiative profitable à tous et c’est ainsi que nous est venue cette idée. Non seulement les citoyens bénéficient d’une bonification de leurs achats, mais les commerces locaux sont également gagnants puisqu’on leur offre une belle visibilité, de même que l’assurance que l’argent sera dépensé ici, localement, à Rosemère. Une belle façon d’unir les citoyens, les entreprises et un organisme dans un but commun», affirme le président de l’AGAR, Jessy Turcot, tout en saluant la contribution de la Caisse Desjardins Thérèse-De Blainville et de la Ville de Rosemère.

«À la fois effervescents et réconfortants, nos commerces locaux sont animés par des gens passionnés, engagés et fiers. Autant que la pandémie ait frappé fort sur la santé des gens, elle a frappé tout aussi fort sur la santé de nos commerces et de nos organismes. Changeons nos habitudes, achetons local. Je suis assuré que vous y ferez de belles découvertes. À l’approche des Fêtes, voilà une superbe opportunité de vous gâter ou d’offrir Rosemère en cadeau, tout en ayant un impact positif sur l’ensemble de la collectivité», renchérit le maire de Rosemère, Eric Westram.

Pour connaître la liste des commerces participants à la campagne «Rosemère, c’est mon affaire!» et se procurer un bon d’achat: [laruchequebec.com/rosemerecestmonaffaire].

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top