- PUBLICITÉ -
COVID-19, Marie-Ève Dicaire, Jardin des Sources, Sainte-Thérèse

Marie-Ève Dicaire et l’animatrice de la clinique MPB, devant le Jardin des sources, à Sainte-Thérèse. (Photo Marie-Élaine Pitre)

Éric Huard-Legault, policier à la RIPTB, a aussi dansé au son de la musique du DJ. (Photo Marie-Élaine Pitre)
De nombreux aînés ont participé à l’activité. (Photo Marie-Élaine Pitre)

Marie-Ève Dicaire fait bouger les résidents

De la grande visite au Jardin des sources

Originaire de Saint-Eustache, la première Québécoise à devenir championne du monde de boxe, Marie-Ève Dicaire, n’a pas oublié ses origines. La semaine dernière, elle était dans la région, au Jardin des sources de Sainte-Thérèse, pour faire bouger les résidents… en direct de leur balcon.

«Ce fut un après-midi qui a fait du bien. Avec la crise à laquelle nous sommes confrontés en ce moment, j’avais un sentiment d’impuissance. Avec l’arrivée de ce projet, j’ai senti qu’on pouvait faire une différence», a dit Marie-Ève Dicaire, consciente que la vie d’aînés, en temps de pandémie, n’est pas toujours rose.

«Nos aînés sont victimes d’isolement et durant un après-midi, ils ont pu mettre ça de côté en dansant avec nous sur des musiques rock-n-roll de leur époque», a-t-elle ajouté, disant avoir reçu de nombreux commentaires positifs à la suite de cet événement, et ce, autant des résidents que de la direction de l’établissement.

«Nous avons donc décidé de poursuivre le projet et visiterons la résidence de Saint-Eustache, jeudi».

De retour vendredi

Initiative du service des Loisirs de la Ville de Sainte-Thérèse, en collaboration avec la résidence thérésienne, l’activité était menée par des animatrices de la clinique MPB, une clinique offrant, à Sainte-Thérèse, des soins d’orthothérapie, kinésithérapie et massothérapie. Marie-Ève Dicaire, de même que les policiers de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville (RIPTB) y étaient pour accompagner les aînés au son de la musique d’un DJ.

L’agent de la RIPTB Éric Huard-Legault était au nombre des policiers présents. Impliqué dans la communauté, il a rappelé que le rôle du service de police restera toujours d’être présent afin de soutenir les citoyens vulnérables.

«D’avoir l’occasion de participer à une initiative qui a pour objectif de briser l’isolement pour les aînés qui sont particulièrement touchés dans le contexte actuel, c’est une priorité pour nous», a-t-il indiqué avant d’ajouter que la RIPTB se réinvente à chaque semaine afin de répondre aux changements qui découlent de la COVID-19.

«Le but, dit-il, c’est que les citoyens sachent que nous sommes-là pour eux. De participer à ce genre d’activité c’est de faire nous aussi notre part pour briser l’isolement en cette période de confinement.»

Le vendredi 8 mai, la RIPTB sera de retour aux Jardins des sources sur le coup de 13 heures. Cette fois, ce sera au tour des agentes Karine Desaulniers et Isabelle Giguère, de même que les pompiers du Service incendie de Sainte-Thérèse, de faire danser les aînés.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top