- PUBLICITÉ -
Sc 2018 03 18 7288

Le Gaspésien Rémy Anglehart alors qu'il enfilait son 18e filet de la campagne. (Crédit photo: Sylvain Charest)

L’Armada conclut la saison avec une 50e victoire

Une tempête de neige et quatre jours plus tard, l’Océanic de Rimouski rendait visite à l’Armada de Blainville-Boisbriand, dimanche après-midi. La flotte a eu besoin des tirs de barrage pour l’emporter 2-1.

Le gardien de but Gabriel Waked s’est illustré en surtemps. Il a volé, de dos, Charles-Édouard D’Astous en tirs de barrage après avoir freiné quatre attaques répétées de l’Océanic en prolongation. Alexandre Alain a mis fin au débat en déjouant aisément Jimmy Lemay, l’homme masqué de Rimouski.

« C’était très enlevant en prolongation, s’exclamait Serge Beausoleil, entraîneur-chef de l’Océanic. Ça aurait pu aller d’un côté comme de l’autre! Wow!»

Dmitry Zavgorodniy aurait pu trancher le débat en prolongation, mais il a touché la tige métallique à la droite de Waked. Louis-Philippe Denis a créé l’égalité pour Rimouski, au début du dernier tiers, en décochant un tir parfait des poignets avec un homme en plus sur la glace.

Gabriel Waked a partagé l’après-midi de travail avec Émile Samson. Les deux gardiens ont reçu un total de 31 lancers.

Rémy Anglehart a enfilé son 18e filet de la campagne au premier engagement, donnant les devants à l’Armada en avantage numérique. Ryan DaSilva s’est fait complice sur la séquence. Le défenseur a accumulé le quart de sa production offensive au cours des huit derniers jours. «C’est sûr que je ne suis pas le type de joueurs à produire des points. Sauf que je regarde ça jour par jour et ça donne cinq points en une semaine! Je ne suis pas nécessairement un Alex Barré-Boulet», blaguait Ryan DaSilva.

L’Océanic a été insistant en fin de premier vingt. Rimouski est revenu à la charge en période médiane, bénéficiant de jeux de puissance. Alex-Olivier Voyer avait le gardien de l’Armada  dans les câbles, mais a été incapable d’en profiter.

«En première période, l’Armada était partout sur la glace, analysait Serge Beausoleil. Ils nous ont gênés avec leur échec-avant. On a fini par trouver nos repères. C’est bien comment on a réussi à trouver notre rythme à partir de la deuxième période. »

Des records et du repos

L’Armada a conclu la saison en établissant des records de franchise en récoltant 50 victoires pour la première fois de son histoire et en inscrivant 276 filets au cours de la saison.

Les deux formations ont retiré des joueurs importants de leur alignement. Chez la Flotte, l8 joueurs étaient en uniforme au lieu de 20, en laissant notamment Drake Batherson de côté. «C’est sûr que c’est plus fatiguant à longue, mais Joël avait comme plan de match de faire des présences courtes», expliquait Rémy Anglehart.

L’entraîneur-chef Joël Bouchard souhaitait donner du repos à certains de ses joueurs : «Je voulais faire une rotation. Je ne voulais pas donner trois matchs en autant de soirs dans la dernière fin de semaine.»

Du côté de l’Océanic, Alexis Lafrenière est resté à Rimouski. L’ancien des Vikings n’était pas habillé tout comme les trois joueurs de vingt, Samuel Dove-McFalls, Chase Stewart et Mathieu Nadeau.

L’Armada amorcera les séries éliminatoires jeudi soir, à 19 h, en affrontant les Foreurs de Val-d’Or au premier tour.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top