- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Yves-François Blanchet

Un discours du Trône qui «manque de substance» selon les bloquistes

Malgré un » manque de substance » qui suggère que les Québécois et les Canadiens ont élu un gouvernement usé dès sa toute première journée au Parlement, Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, Jean-Denis Garon, député de Mirabel, Luc Desilets, députée de Rivière-de-Mille-Îles, et Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, ont annoncé que leur parti […]

Luc Desilets confirmé dans son rôle auprès des anciens combattants

Réélu pour un deuxième mandat avec 40,6 % (21 645) des votes valides exprimés et une majorité de 2 810 voix sur son adversaire libérale lors du dernier scrutin fédéral, tenu au mois de septembre dernier, le député de Rivière-des-Mille-des-Îles, Luc Desilets, sera à nouveau le porte-parole pour le dossier des anciens combattants dans le cabinet fantôme du Bloc […]

Jean-Denis Garon veut faire respecter les droits du Québec

Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet a ramené sur l’enjeu de la laïcité de l’État, la semaine dernière, juste avant le début des débats télévisés en français. Pour le Bloc, il est évident que le Québec doit s’affirmer dans ce qu’il est et dans ce qu’il désire face au gouvernement fédéral. Le candidat dans Mirabel, Jean-Denis Garon, estime que la laïcité est au cœur même de l’identité québécoise.

- PUBLICITÉ -

Les bloquistes dénoncent la création de deux classes d’ainés

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, Louise Chabot, candidate dans Thérèse-De Blainville, Luc Desilets, candidat dans Rivière-des-Mille-Îles , t Jean-Denis Garon, candidat dans Mirabel, ont fustigé la décision de Justin Trudeau de créer deux classes d’aînés en offrant un chèque de 500 $ aux 75 ans et plus seulement plutôt qu’une hausse permanente de la […]

Les députés bloquistes initient un débat sur la nation québécoise

À l’occasion du 30e anniversaire de la formation politique, le Bloc québécois a déposé, à la mi-juin, une motion afin que la Chambre des communes prenne acte de la volonté du Québec d’inscrire dans la constitution que les Québécoises et les Québécois forment une nation et que le français est la seule langue officielle et commune du Québec.

La candidature de Luc Desilets est officiellement confirmée

Trois semaines après avoir manifesté son désir d’être à nouveau sur les rangs, l’actuel député fédéral de Rivière-des-Mlle-Îles, Luc Desilets, a vu sa candidature en vue des prochaines élections fédérales être officiellement confirmée lors d’une assemblée d’investiture. Celle-ci a été tenue le mardi 19 mai dernier, en présence du chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet, de la députée bloquiste d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, ainsi que de plusieurs militants.

Protection de la langue française: les élus bloquistes demandent l’appui d’Ottawa

Le Bloc québécois demandera à la Chambre des communes de souscrire à la démarche de promotion et de protection du français et de saluer officiellement les modifications constitutionnelles contenues dans le projet de loi 96 déposé par le gouvernement du Québec.

Motion sur la nation québécoise rejetée: les bloquistes ne baissent pas les bras

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, et Simon Marcil, député de Mirabel, forceront la tenue d’un vote par appel nominal sur la motion saluant la volonté de Québec d’inscrire dans la Constitution canadienne que les Québécoises et les Québécois forment une nation dont le français est la seule langue officielle et commune. Cette motion n’a pas reçu, plus tôt cette semaine, consentement unanime nécessaire pour son adoption.

- PUBLICITÉ -