- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Simon Marcil

Le député Simon Marcil souhaite former un nouveau parti

Après avoir quitté le caucus du Bloc québécois (BQ), à la fin du mois de février dernier, le député fédéral de Mirabel, Simon Marcil, tout comme les six autres députés qui en avaient fait autant, a annoncé leur intention de travailler désormais à la formation d’un nouveau parti politique indépendantiste en vue des élections fédérales d’octobre 2019.

Le député Simon Marcil quitte le caucus du Bloc québécois

Comme six de ses collègues, le député fédéral de Mirabel, Simon Marcil, a annoncé mercredi dernier, en avant-midi, qu’il quitte le caucus du Bloc québécois en raison l’attitude «intransigeante» de la chef Martine Ouellet, et de sa vision de la défense de la souveraineté. M. Marcil siègera donc dorénavant à titre de député indépendant.

Simon Marcil et Bombardier: «Une victoire pour les emplois et les familles»

Le 26 janvier dernier, un jugement était attendu de la Commission du commerce international (CCI) des États-Unis en lien avec la surtaxe imposée à la compagnie québécoise Bombardier. Après que Boeing ait accusé Bombardier de concurrence déloyale entourant la vente de ses avions de la Série C, la CCI a tranché en faveur de la compagnie québécoise.

- PUBLICITÉ -

«À 111 000$ brut pour avoir droit à des baisses d’impôt, on est loin de la classe moyenne qu’on connait…» – Simon Marcil

Lors de la campagne électorale de 2015, Justin Trudeau et le parti Libéral du Canada ont fait la promesse que des baisses d’impôt seraient accordées aux familles de la classe moyenne et ce, en augmentant le fardeau fiscal des plus riches de la société. Une analyse a été effectuée et l’épreuve des faits semble bien loin de la réalité.

|

impôt

Simon Marcil

À mi-mandat: Les trois dossiers prioritaires de Simon Marcil

Le député fédéral de Mirabel, Simon Marcil, a dressé un résumé de la première moitié de son mandat lors d’une entrevue donnée à son bureau de circonscription, dans le secteur de Saint-Janvier. Selon les dires de l’élu, le travail a porté fruit jusqu’à maintenant. Trois dossiers importants sont revenus lors des discussions.

Le député Simon Marcil: «La gestion de l’offre, c’est non négociable»

Le député de Mirabel, Simon Marcil, est fier d’annoncer que son parti du Bloc Québécois a fait adopter à l’unanimité par la Chambre des communes une motion réclamant la protection intégrale de la gestion de l’offre dans la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

- PUBLICITÉ -