- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Simon Marcil

Simon Marcil veut se battre pour améliorer la vie des citoyens

Le député sortant et candidat du Bloc québécois dans la circonscription de Mirabel, Simon Marcil, estime que servir convenablement les citoyens de son comté est une priorité incontournable. Pour lui, il s’agit de la base fondamentale du travail d’un député: le service aux citoyens.

Aide aux sinistrés: le Bloc québécois veut permettre l’utilisation des REER pour rénover

De passage, le vendredi 20 septembre dernier, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, où les effets des inondations du printemps dernier se font toujours ressentir, Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, et Simon Marcil, député sortant de Mirabel, ont proposé de permettre le retrait d’argent des REER, sans pénalité ni impôts, pour la rénovation des maisons des victimes de sinistres majeurs liés aux changements climatiques.

- PUBLICITÉ -

Les candidats d’ici multiplient les déclarations

En campagne électorale depuis quelques et même plusieurs semaines, le déclenchement des élections fédérales par le premier ministre Justin Trudeau a permis aux candidats d’ici actuellement en lice de poursuivre de façon plus officielle. Tour d’horizon donc de ce que les candidats ont cru important de livrer comme messages aux électeurs de leur circonscription respective.

C’est un départ pour les candidats en lice dans les Basses-Laurentides

Si vous ne l’aviez pas encore remarqué avec ces affiches sur les poteaux et ces pancartes installées un peu partout, la campagne électorale fédérale est bel et bien amorcée à travers le Canada, et dans les Basses-Laurentides, où les candidats déjà désignés et leurs équipes font maintenant «officiellement» campagne dans le but de se faire élire le lundi 21 octobre prochain au soir.

Mirabel: une annonce qui a suscité plusieurs réactions dans la région

L’annonce, au début de la semaine dernière, de la reprise du processus de vente des dernières 748 acres expropriées en 1969 a suscité bon nombre de réactions à commencer, le jour même, par le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, chargé de ce dossier, le maire de Mirabel, Jean Bouchard, et Aéroports de Montréal (ADM), qui gère les 6 000 acres du parc aéronautique et industriel de Mirabel qui resteront sous juridiction fédérale.

Expropriation à Mirabel: Québec demande des excuses, mais Ottawa refuse

Une semaine après la commémoration des 50 ans de l’expropriation à Mirabel, les députés de l’Assemblée nationale ont adopté à l’unanimité une motion demandant, au nom des quelque 10 000 personnes ayant été expropriées de leurs terres, il y a 50 ans, à Mirabel, «des excuses officielles et formelles du gouvernement du Canada et un engagement ferme qu'une erreur historique d'une telle ampleur ne sera plus jamais commise».

- PUBLICITÉ -