- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Luc Désilets

Le député Luc Desilets satisfait de sa dernière session parlementaire

Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, dresse un bilan positif de sa dernière session parlementaire à la Chambre des communes, à Ottawa. Il se dit particulièrement fier des combats menés pour défendre les plus vulnérables, c’est-à-dire les aînés et les personnes atteintes de maladies graves, sans oublier les gains obtenus pour les citoyens de Rivière-des-Mille-Îles.

Le député Luc Desilets va à la rencontre des citoyens

Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, profite du mois de juillet pour reprendre contact avec les citoyens de la circonscription lors d’une série de rencontres dans les parcs. Il reprend sa tournée estivale «Ça fait du bien de s’voir dans Rivière-des-Mille-Îles» pour une deuxième année et invite les citoyens à venir à sa rencontre dans les prochains jours.

Les libéraux plus isolés que jamais contre la loi 101, selon les bloquistes

La députée de Thérèse-De Blainville, Louise Chabot, le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, et le député de Mirabel, Simon Marcil, ont salué l’appui historique de la Chambre des communes à l’application de la loi 101 aux entreprises sous juridiction fédérale hier lors du vote sur son projet de loi C-254.

Les députés bloquistes initient un débat sur la nation québécoise

À l’occasion du 30e anniversaire de la formation politique, le Bloc québécois a déposé, à la mi-juin, une motion afin que la Chambre des communes prenne acte de la volonté du Québec d’inscrire dans la constitution que les Québécoises et les Québécois forment une nation et que le français est la seule langue officielle et commune du Québec.

Fin aux paradis fiscaux: une motion du Bloc est adoptée par l’opposition

La députée de Thérèse-De Blainville, Louise Chabot, le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, et le député de Mirabel, Simon Marcil, ont salué l’appui de tous les partis d’opposition à la motion du Bloc québécois demandant au gouvernement fédéral d’empêcher l’évitement fiscal des grandes entreprises dans les paradis fiscaux. Pour les députés bloquistes, la pression repose maintenant sur les épaules de Justin Trudeau.

- PUBLICITÉ -

Le député Desilets réclame des investissements en logement

Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, réagit à la publication par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) d’une brochure sur l’évolution des interventions fédérales en logement qui montre que le désinvestissement du gouvernement canadien dans le dossier. Il est particulièrement inquiet de la situation dans sa circonscription à l’approche de la période des déménagements.

Projet de loi sur le multiculturalisme: un rejet dénoncé par les députés du Bloc québécois

Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, et Simon Marcil, député de Mirabel, dénoncent le rejet par tous les partis fédéraux du projet de loi de leur collègue et député bloquiste de Montcalm, Luc Thériault, visant à exclure le Québec de l’application du multiculturalisme canadien en faveur de son propre modèle d’intégration plus harmonieux et approprié des nouveaux arrivants.

La candidature de Luc Desilets est officiellement confirmée

Trois semaines après avoir manifesté son désir d’être à nouveau sur les rangs, l’actuel député fédéral de Rivière-des-Mlle-Îles, Luc Desilets, a vu sa candidature en vue des prochaines élections fédérales être officiellement confirmée lors d’une assemblée d’investiture. Celle-ci a été tenue le mardi 19 mai dernier, en présence du chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet, de la députée bloquiste d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, ainsi que de plusieurs militants.

Protection de la langue française: les élus bloquistes demandent l’appui d’Ottawa

Le Bloc québécois demandera à la Chambre des communes de souscrire à la démarche de promotion et de protection du français et de saluer officiellement les modifications constitutionnelles contenues dans le projet de loi 96 déposé par le gouvernement du Québec.

Motion sur la nation québécoise rejetée: les bloquistes ne baissent pas les bras

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, et Simon Marcil, député de Mirabel, forceront la tenue d’un vote par appel nominal sur la motion saluant la volonté de Québec d’inscrire dans la Constitution canadienne que les Québécoises et les Québécois forment une nation dont le français est la seule langue officielle et commune. Cette motion n’a pas reçu, plus tôt cette semaine, consentement unanime nécessaire pour son adoption.

- PUBLICITÉ -