- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Je soutiens mon journal local

Avenir des médias: À la Commission de trancher

La présente édition pour les secteurs de Saint-Janvier, du Domaine Vert (Nord Info) ou Saint-Augustin (L’Éveil) et le secteur limitrophe à la MRC de Deux-Montagnes est rendue possible à la suite d’une décision de Transcontinental de contester les amendes prévues au règlement mirabellois, soit celle de prendre en charge tous les frais légaux en découlant. Sans cet appui, cette édition pour le secteur de Mirabel ne serait pas distribuée. Nous n’avons certainement pas les ressources financières pour nous battre contre une ville riche de ses taxes. Le rapport de force est inégal.

Le Nord Info et le communautaire

Dans un premier temps, pour une seconde fois, je me dois de remercier toutes celles et tous ceux qui, publiquement ou autres, ont témoigné de leur support à leur hebdo local. C’est vraiment apprécié. Le Groupe JCL est reconnu pour l’aide apportée aux nombreux organismes et associations de la région sans égard à leur rayonnement […]

- PUBLICITÉ -

«Un règlement discriminatoire», soutient TC Transcontinental

Le 1er octobre, Mirabel pourrait devenir la première ville au Québec à permettre à ses citoyens de décider, au moyen d’un pictogramme qu’ils apposeraient sur leur boîte aux lettres, s’ils veulent ou non recevoir le Publisac. Jugeant ce règlement discriminatoire, TC Média a mis en demeure Mirabel de se rétracter.

Avenir des médias: La FPJQ en campagne

Mise en branle le 20 août, la campagne «Je soutiens mon journal local» , imaginée par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), bat son plein au Québec. Destinée à mobiliser la population sur l’importance de soutenir les journaux locaux, cette vaste offensive se déroule dans les milieux où sont distribués les journaux régionaux […]

«Je soutiens mon journal local!»: Les maires parlent d’une seule voix

Le 20 août, en lançant la campagne «Je soutiens mon journal local», la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) interpelait les élus de tous les paliers de gouvernement afin qu’ils se penchent sur l’avenir des journaux régionaux. En marge de cette offensive de la FPJQ, menée au nom du droit du public à l’information, les maires des Basses-Laurentides se sont rangés, pour la plupart, derrière leur hebdo local.

- PUBLICITÉ -