- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Deux-Montagnes

Mikaël Kingsbury termine son année 2018 avec deux autres victoires

Bien qu’affaibli par une gastroentérite, le skieur Mikaël Kingsbury, de Deux-Montagnes, a complété son année 2018 de façon éclatante en remportant, en fin de semaine dernière, deux autres victoires sur le circuit de Coupe du monde de la Fédération internationale de ski (FIS) lors des épreuves de bosses en simple et en parallèle disputées à Thaiwoo, en Chine.

- PUBLICITÉ -

C’est fait! Une 50e victoire pour Mikaël Kingsbury!

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le bosseur Mikaël Kingsbury, de Deux-Montagnes, n’aura pas fait durer le suspense trop trop longtemps, lui qui a, à toute première épreuve de la saison 2018-2019, a terminé premier à Ruka, en Finlande, pour ainsi signer sa 50e victoire en carrière sur le circuit de la Coupe du monde.

Le bosseur Mikaël Kingsbury a d’autres défis à relever

Après avoir vécu une saison de rêve en 2017-2018, avec une médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang, en Corée du Sud, et raflé deux autres Globes de cristal, Mikaël Kingsbury entreprendra ce vendredi 7 décembre une 10e saison en bosses sur le circuit de Coupe du monde. Déjà détenteur d’un record de 49 […]

Le Centre Marie Eve procède à l’ouverture d’une «Boutik»

Dans le but de l’aider à financer une partie des services qu’il offre depuis maintenant 36 ans aux femmes enceintes ou aux mères ayant des enfants de moins de 2 ans vivant des difficultés, le Centre Marie Eve vient d’ouvrir une friperie «économique, écologique et philantropique» proposant des vêtements pour tous et divers objets usagés vendus à bas prix, afin de leur assurer une seconde vie.

Des entreprises d’ici invitent la population à effectuer le premier pas

Pour une 18e année de suite, ce sera, du 20 au 28 octobre prochains, la Semaine québécoise de réduction des déchets, un moment privilégié pour faire sa part et relever le défi «zéro déchet». Dans la région immédiate, de petites entreprises proposent justement des produits locaux et écologiques qui permettront, en bout de ligne, de réduire la quantité de déchets qui se retrouvent dans les sites d’enfouissement.

Les villes se montrent plus sévères que la loi

C’était dans l’esprit même du texte, les municipalités du Québec n’avaient pas le droit d’être moins sévères que la loi C-45 autorisant la culture, la possession et la consommation de cannabis au Canada, à compter d’aujourd’hui, mercredi 17 octobre. À l’opposé, rien ne les empêchait de l’être davantage, ce que l’on est à même de constater dans la totalité des villes couvertes par nos journaux.

- PUBLICITÉ -