- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: CSSMI

De nouvelles places en maternelle 4 ans

Le Centre de services scolaire de la Seigneurie-des-Mille- Îles (CSSMI) annonce aujourd’hui l’ajout de trois nouvelles classes de maternelle 4 ans. Ce sera donc un total de 14 classes qui seront offertes au sein du CSSMI dès la rentrée scolaire 2021-2022. Rappelons que les groupes peuvent compter au maximum 17 élèves. Voici les écoles où […]

Laurie Desjardins: la motivation de réussir

Malgré les difficultés qu'elle rencontre dans plusieurs matières, Laurie Desjardins ne baisse pas les bras. Élève en 3e secondaire à l'école secondaire d'Oka, celle-ci détient deux clés essentielles à la réussite: la motivation et la persévérance!

Les enseignants votent pour la grève

Réunis en assemblée générale virtuelle, hier soir (jeudi), les quelque 2100 enseignantes et enseignants du Syndicat de l’enseignement des Basses-Laurentides (SEBL) ont voté à 75% en faveur de la tenue d’une grève générale illimitée. Leur contrat de travail avec le gouvernement du Québec est échu depuis plus d’un an. « Depuis ce temps, a indiqué […]

Les enseignants pourraient voter une grève le 18 mars

Malgré la tenue d’une soixantaine de rencontres entre la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) et le gouvernement du Québec depuis l’échéance de leur convention collective, le 31 mars 2020, les enseignants du Centre de services scolaire des Mille-Îles (CSSMI), membres du Syndicat de l’enseignement des Basses-Laurentides (SEBL), pourraient très bien voter en faveur d’une grève générale lors de leur assemblée du 18 mars prochain.

CSSMI: le taux de décrochage est au plus bas

Jamais au cours des 20 dernières années, le Centre de services scolaire de la Seigneurie des Mille-Îles (CSSMI) n’avait enregistré un taux de décrochage aussi bas. Seulement 7 % des élèves ont en effet quitté leur parcours scolaire avant d’avoir obtenu leur diplôme. La moyenne est de 13,5 % pour l’ensemble du Québec.

- PUBLICITÉ -

Le CSSMI se fait taper sur les doigts par l’AMP

À la suite d’une vérification de l’Autorité des marchés publics (AMP), il a été déterminé que le Centre de services scolaire de laSeigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) n’avait pas respecté le cadre normatif dans le contexte d’un appel d’offres ayant pour objet l’exécution de travaux de construction d’une nouvelle école primaire à Mirabel, dans le secteur du Domaine-Vert Nord.

Audrey et Mathieu, des enseignants d’exception

Dans le cadre de la semaine des enseignants, présentée au début de février, le Centre de services scolaire de la Seigneurie des Mille-Îles (CSSMI) avait organisé la 10e édition de «Je vote pour mon prof», une activité destinée à permettre aux élèves, en votant, d’identifier les dix enseignants les plus géniaux. Parmi eux, Audrey David et Mathieu Thibodeau, de l’école des Perséides de Pointe-Calumet, ont été flattés de recevoir cet honneur.

École primaire à Saint-Augustin: Plusieurs questions soulevées lors de la dernière séance du conseil

Le conseil municipal de la Ville de Mirabel tenait une séance ordinaire et virtuelle, le 8 février dernier, présidée par le maire suppléant, Patrick Charbonneau, en présence de tous les homologues et conseillers. Plusieurs «interventions» de la part de citoyens ont été soulevées, dans le cadre de la période de questions et en lien avec le projet de construction de la nouvelle école primaire, sise dans le secteur de Saint-Augustin, plus précisément celui du parc Pablo-Picasso.

Nouvelle école secondaire à Mirabel: un investissement de plus de 150 M$

Le Centre de services scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) dévoile la perspective architecturale de la nouvelle école secondaire de Mirabel qui sera située dans le secteur de Saint-Augustin. Rappelons que les premiers travaux d’excavation ont débuté en novembre 2020 et que cet important projet permettra de répondre aux besoins de places-élèves de ce secteur grandement prisé par les jeunes familles.

Le CSSMI se fait rassurant

Le 24 janvier, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et l'ensemble de ses fédérations du réseau scolaire pressaient formellement le gouvernement du Québec d'agir sans plus tarder afin de donner suite aux recommandations du groupe d'experts sur la qualité de l'air et la transmission par aérosol de la COVID-19.

- PUBLICITÉ -