- PUBLICITÉ -
Front commun en faveur d’une meilleure sécurité dans le transport scolaire

(Photo Yves Déry)

Front commun en faveur d’une meilleure sécurité dans le transport scolaire

Du 1er au 12 février prochain

C’est à l’unisson que la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), l’Association du transport écolier du Québec (ATEQ) et la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville ont donné le coup d’envoi de la 22e Campagne provinciale annuelle de sécurité dans le transport scolaire.

«Nous savons qu’au Québec, depuis plusieurs années, de moins en moins d’accidents sont imputables au transport scolaire. Cependant, rien n’est acquis. C’est pourquoi nous croyons important d’assurer des présences et des contrôles policiers, en partenariat avec l’ATEQ, les directions d’écoles, les commissions scolaires et les transporteurs d’écoliers lors de cette campagne», d’expliquer d’entrée de jeu le sergent Martin Charron.

De fait, l’ensemble des conducteurs d’autobus scolaires des huit transporteurs desservant la CSSMI a récemment été mis à contribution en identifiant les secteurs et les routes considérés plus problématiques. La plupart du temps, ces zones sont situées aux abords des écoles primaires. «Plusieurs automobilistes, souvent des parents pressés ou distraits, adoptent des comportements non sécuritaires en présence d’autobus scolaires, que ce soit sur la route, en zone scolaire ou même à proximité des cours d’école de leur enfant. Ces situations font l’objet de plaintes constantes à la Régie de police et augmentent le risque d’incidents», souligne le sergent Charron.

Au cours de la campagne de sécurité, soit du 1er au 22 février, les policiers articuleront leur intervention autour de trois axes: la sensibilisation, la législation et le contrôle. «Durant cette période, nos policiers seront assignés à des écoles, des secteurs et des circuits d’autobus problématiques et appliqueront rigoureusement le Code de la sécurité routière», prévient-il.

M’as-tu vu?

La campagne de sécurité déployée par l’ATEQ, et dont le thème sera M’as-tu vu?, vise non seulement les écoliers transportés matin et soir par autobus scolaires et leur conducteur, mais également les usagers de la route.
«La sécurité dans le transport scolaire est une responsabilité collective et sociale. Nous voulons axer sur l’importance de voir et d’être vu. Les écoliers aussi doivent apprendre à se responsabiliser», a pour sa part indiqué Yannick Séguin, conseillère de secteur pour l’ATEQ. Deux objectifs sont particulièrement poursuivis, soit celui de voir à la sécurité de tous les écoliers et celui de faire en sorte que tous, écoliers, usagers de la route et conducteurs d’autobus, se sentent interpellés par le thème M’as-tu vu?.

Quelque 40 000 élèves fréquentent les établissements scolaires de la CSSMI. Tous les jours, huit transporteurs assurent le transport d’une très grande majorité d’entre eux, selon 196 circuits distincts. À l’échelle du Québec, ce sont plus de 551 000 écoliers qui sont, matin et soir, transportés en autobus scolaires. Pour en savoir plus, visitez le www.ateq.qc.ca.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top