- PUBLICITÉ -
Une Fête de la famille pluvieuse

Une Fête de la famille pluvieuse

Boisbriand

Avec le vent, le froid et la pluie, la météo était épouvantablement exécrable samedi, ce qui obligeait la Ville de Boisbriand à déplacer sa Fête de la famille au lendemain, à la faveur d’un ciel plus clément, mais tout de même pas radieux.

Il faut rappeler que cette journée familiale organisée dans le cadre des festivités des 35 ans de la Ville était à budget zéro, puisque ce sont les gens d’affaires et commerçants de Boisbriand qui en assumaient tous les frais, y compris la navette pour se rendre au parc René-Lévesque. Sachez que les hot dogs comme le blé d’Inde et les chips étaient distribués gratuitement, grâce à ce rare engagement des commanditaires locaux.

Et le spectacle prévu était colossal, avec beaucoup d’animation en après-midi, pour mener jusqu’au feu d’artifice et le spectacle de Ima.

Les Petites Tounes et les jeux gonflables ont évidemment attiré les enfants dès l’après-midi, mais on a malencontreusement dû raccourcir quelques représentations à cause de la pluie, notamment la prestation de l’auteure-compositrice et interprète boisbriannaise Annie Caron, comme celle du Bigbandissimo, afin de présenter la chanteuse Ima et Vincent Lemay-Thivierge, qui lui, venait rocker avec ses Belvédères, tout juste avant le feu d’artifice.

Malgré tous les inconvénients, il faut dire que le spectacle a connu de fort beaux moments, et les gens de la ville n’avaient que de bons mots pour les artistes qui ont tout fait pour contrer les revers organisationnels imputables à cette météo automnale.

La mairesse Sylvie St-Jean profitait du moment des spectacles sur la grande scène afin de rendre un hommage aux quatre maires qui l’ont précédée à l’hôtel de ville de Boisbriand, nommément Nolan Filiatreault, Michel Gagné, Georges Dubois et Robert Poirier, au fil des 35 années de fondation que l’on célébrait, malgré tout, dans la joie.

Le conseiller municipal Robert Frégeau aussi était applaudi par la foule, lui qui a siégé pendant 27 des 35 années d’existence de la plus jeune ville des Basses-Laurentides.

On évaluait tout de même le nombre de personnes sur le site durant la journée à quelque 2 000 ou 3 000 Boisbriannais, ce qui aurait pu se multiplier avec un peu de soleil.
À quelque chose malheur est bon, or sachez que toutes les victuailles qui sont restées sur les tablettes, puisque la foule fut beaucoup moins nombreuse que prévu, seront redistribuées à des organismes locaux qui viennent en aide aux plus démunis. L’important, c’est que ça reste dans la famille, que l’on voulait célébrer sans frais pour papa et maman.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours 3 BBQ !
- PUBLICITÉ -
Top