- PUBLICITÉ -
Un million sur 10 ans pour réaliser l’un des plus beaux jardins du Québec

(Photo Pierre Latour)

Un million sur 10 ans pour réaliser l’un des plus beaux jardins du Québec

Des jardins pour la Maison Hamilton, à Rosemère

À Rosemère, pas question de réaliser les choses simplement. Petite ville située en bordure de la rivière des Mille îles, cette municipalité est connue pour son cadre champêtre, ses fleurs et son respect pour l’environnement. En ce début du mois de juillet, la Ville vient de frapper un grand coup dans la continuité de cette vision de développement urbain et architectural.

Au moment où plusieurs municipalités sont en train de revoir leur plan de développement urbain pour y développer plus d’espaces verts, Rosemère se démarque en présentant un ambitieux projet de jardins fleuris, sur le terrain de la Maison Hamilton. «Ce lieu vivra une véritable métamorphose au cours des prochaines années, pour devenir un magnifique jardin aux multiples visages», de mentionner fièrement la mairesse de Rosemère, Hélène Daneault.

On se rappellera que la mairesse de Rosemère avait lancé l’idée de profiter des espaces verts du terrain de la Maison Hamilton, à la fin de l’été 2008, lors de l’élection partielle pour des postes de conseillers. Cet engagement était inspiré d’un souhait formulé par un citoyen, M. Saint-Aubin, qui voyait à cet endroit un grand potentiel horticole.

La Ville avait alors formé le Comité de la Maison Hamilton lequel a formulé des suggestions qui ont été remises à une firme spécialisée, pour la réalisation d’un plan. «Les gens voulaient un jardin en tout respect avec la vocation culturelle de la Maison», de préciser la mairesse, rappelant que le terrain montre une dimension de 17 000 mètres carrés.

Une guitare pour rappeler la culture

Le concept général fait référence à la culture. Prenant la forme d’une guitare, l’entrée actuelle de la Maison, sur le boulevard Grande-Côte, sera fermée pour devenir une aire piétonnière, ce qui représente le manche de l’instrument de musique. On retrouvera deux sentiers: l’un des arts, avec sculptures, et l’autre des senteurs. Cinq jardins y seront aménagés avec des noms différents: Des enfants, Des grands-parents, Des quatre saisons, Des fougères et De la rive. Une collection de pivoines viendra compléter l’ensemble.

L’entrée sur le boulevard Grande-Côte sera localisée aux bordures des jardins. Des places de stationnement viendront s’ajouter à l’arrière de la Maison, près de la deuxième entrée, sur le boulevard du Curé Labelle. Des espaces fleuris seront aménagés à l’arrière de la bâtisse, pour les gens qui souhaitent profiter de la rivière des Mille îles. Pour ce qui est de la vieille grange, la Ville n’écarte pas la possibilité de développer ce lieu pour des activités artistiques.

Au total, la Ville évalue le coût du projet à un million de dollars. Étant donné l’ampleur du projet, le développement se fera sur une période de 10 ans. Des demandes de subventions auprès des différents paliers de gouvernement sont également à l’étude. «Le jardin de la Maison Hamilton sera un des plus beaux jardins du Québec. Nous ne visons pas moins que ça», de lancer Hélène Daneault.

En plus des jardins, les plans prévoient des espaces pour la récupération des eaux de pluie. L’aménagement des espaces fleuris a également été pensé pour respecter l’environnement et l’écosystème. «Nous pouvons être fiers de cette réussite communautaire marquant le début d’une autre grande création qui ajoutera bientôt à la notoriété de la ville», de conclure la mairesse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top